L’application entièrement québécoise de commande dans les restaurants, RestoLoco veut se démarquer et propose une autre façon de voir l’achat en ligne.

Crédit photo : RestoLoco

Le président de RestoLoco, Axel L’Espérance, explique que son application met le restaurateur au centre de la commande en communiquant les informations des clients directement aux commerçants.

« Les compétiteurs ne donnent aucune information sur le client au restaurateur, ils veulent garder cette information pour eux, affirme M. L’Espérance. Chez RestoLoco nous voulons que le restaurateur puisse communiquer avec le client. Il peut entrer en contact s’il y a une erreur dans la commande ou simplement pour se bâtir une clientèle fidèle. »

 

Selon RestoLoco, l’application ne dispose pas de système de livraison, ce qui réduit de beaucoup les frais fixes. Il privilégie le ramassage au restaurant directement. Si une livraison est demandée, ils vont sous-traiter la demande avec un service de taxi local ou laisser le restaurateur livrer lui-même.

« Nos tarifs pour le restaurateur varient entre 5 et 18 %, lance le président de RestoLoco. Nous n’avons pas à nous occuper d’une flotte de livreurs avec salaires et avantages sociaux. Cela réduit nos coûts et nous permet de proposer un taux plus avantageux que les compétiteurs. »

 

Bon pour la région ?

Axel L’Espérance croit que son application peut être avantageuse pour les propriétaires des restaurants de Vaudreuil-Soulanges. Il explique que son service est gratuit à l’inscription et qu’il n’est pas exclusif. Les restaurateurs peuvent continuer à utiliser les autres applications de système de livraison de nourriture.

« Les restaurants de la région pourront avoir une clientèle plus fidèle avec un système de commande qui est québécois, mentionne le président. L’argent ne partira plus aux États-Unis, elle restera dans notre province. »

Laisser un commentaire