Une nuit pour se souvenir, combattre et honorer. Le Relais pour la vie de Vaudreuil-Soulanges se déroulera le vendredi 24 à 19 h  jusqu’au samedi 25 mai au Parc Olympique de Pincourt.

De gauche à droite, François Léger, membre de l’équipe VIP du Relais pour la vie de Pincourt, Claude Giguère, président du comité organisateur, Mélanie et Karina Trahan, survivantes et porte-paroles du Relais pour la vie, et Jonathan Lévesque, agent de développement à la SCC (Photo : Steve Sauvé)

C’est dans la sérénité et sous une vibration infusant l’espoir, par la présence de quelques survivants que s’est déroulée la conférence de presse annonçant la 16e édition du Relais pour la vie de Vaudreuil-Soulanges.

Jonathan Lévesques, agent de développement à la SCC, a insisté sur le slogan retenu pour l’édition 2019. « La vie est plus grande que le cancer », a dit à quelques reprises M. Lévesque.

« Le Relais pour la vie, c’est plus qu’une simple marche, mentionne Jonathan Lévesque. C’est une force humaine qui est répartie partout dans la province. »

Depuis 2001, les différents Relais pour la vie ont permis d’amasser 135 M$. Cependant, comme l’argent est attribué pour financer des projets de recherche novateurs, des services de soutien essentiels pour les personnes atteintes, et plus encore il est primordial que chacune des éditions puisse atteindre l’objectif ou même encore mieux, le dépasser. Pour le Relais pour la vie de Vaudreuil-Soulanges 2019, celui-ci est fixé à 165 000 $.

« Nous souhaitons avoir 125 survivants, 50 équipes de marcheurs et un parcours qui serait banalisé par 2000 luminaires », laisse savoir l’agent de développement.

Qui dit Relais pour la vie dit également porte-parole. Pour la 16e édition de l’événement, Karina Trahan et Mélanie Trahan, deux sœurs jumelles ont accepté de se faire les porteuses d’espoir. En 2011, les sœurs Trahan ont combattu le cancer. D’ailleurs, le diagnostic est survenu à seulement 6 semaines d’intervalle.

« Lorsque nous avons appris que nous devions combattre la maladie, nos vies ont basculé. On ne voulait pas mourir. Nous pouvons maintenant dire qu’il est important de profiter de tous les petits moments. La vie est un privilège », on dit les sœurs visiblement émues, mais fortes face à la maladie.

Le Relais pour la vie n’est pas un événement triste, loin de là. D’ailleurs, cette année, les participants auront l’occasion de marcher aux rythmes du spectacle d’Étienne Drapeau.

Présent par vidéo, Étienne Drapeau a fait savoir qu’il a déjà écrit une pièce qu’il compte bien interpréter qui a pour titre « Je n’en veux pas de ton paradis ».

Finalement, notons que le maire de Pincourt, Yvan Cardinal a lancé le défi à toutes les municipalités de Vaudreuil-Soulanges de former des équipes et d’amasser des fonds pour la cause.

Steve Sauvé

Steve Sauvé

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!