Le Centre d’action bénévole L’Actuel souhaite sensibiliser la population sur l’importance de respecter certains standards lorsqu’il vient le temps de donner au suivant. Confrontés à des problèmes récurrents lors de la réception et du tri des dons, les employés de la ressource ont détourné l’an dernier, plus de 40 tonnes de dons qui ne pouvaient pas être revendus.

Endommagés, non fonctionnels ou non acceptés par l’organisme, les objets qui finissent dans les boites de dons sont parfois impressionnants. Dentiers, jouets sexuels, brosses à dents usagées, les bénévoles trouvent de tout.

« Depuis quelques années, les citoyens ont réalisé l’importance de réduire leurs déchets, explique Nicole Bouthillette chef des opérations au Centre d’action bénévole L’Actuel.  C’est une bonne nouvelle en soi. On reçoit de plus en plus de dons, mais on dirait que réduire les déchets prévaut sur le fait d’aider les organismes. On a souvent l’impression que le donateur veut se débarrasser. On reçoit beaucoup de dons qui auraient dû aller à l’écocentre ou à la poubelle. »

Dans le but de contrer cette problématique, L’Actuel avec l’appui du Centre d’action bénévole Soulanges, de la Source d’entraide et du Carrefour de l’espoir a dévoilé le lancement d’une campagne de sensibilisation sur la préparation des dons.

S’informer avant de donner

« Avant de donner, pensez donc » est le message mis de l’avant dans cette campagne de sensibilisation s’adressant aux citoyens de Vaudreuil-Soulanges. Le projet a été rendu possible grâce au soutien financier de la MRC de Vaudreuil-Soulanges par le Fonds de développement des communautés ainsi que l’importante contribution financière de la Caisse Desjardins Vaudreuil-Soulanges et de la Fondation L’Actuel.

« Nous sommes très reconnaissants. En choisissant notre projet, la MRC de Vaudreuil-Soulanges nous a donné la chance de mettre en lumière une problématique et de sensibiliser la population. La présence et l’appui financier de la Caisse Desjardins de Vaudreuil-Soulanges ont été, également, très précieux puisqu’elle nous a permis de pleinement concrétiser l’idée que nous avions en tête et a offert toute l’amplitude nécessaire à la campagne », précise Vanessa Gagné, coordonnatrice au développement à L’Actuel et responsable du projet.

Six capsules vidéo humoristiques seront diffusées sur la page Facebook et le site Web de L’Actuel, au cours des trois prochaines semaines. De plus, des affiches, des dépliants, des publicités et une page Web donneront aux citoyens des outils pour développer de bons réflexes dans la préparation de leurs dons, comme vérifier la qualité de ceux-ci et s’informer de ce qui est accepté auprès des organismes.

« Les capsules vidéo feront certainement rire, mais rappelez-vous qu’elles sont inspirées de faits réels. Dans la réalité, c’est moins drôle de tomber sur de vieux dentiers, des couteaux de boucherie enroulés dans des vêtements, de la vaisselle sale ou des vêtements souillés », souligne Nicole Bouthillette.

Steve Sauvé

Steve Sauvé

Journaliste

Laisser un commentaire