Attroupements d’adolescents dans les parcs à Notre-Dame-de-L’Île-Perrot | VIVA MÉDIA Skip to main content

Décidément, le message de la distanciation sociale ne passe pas dans plusieurs villes et municipalités au Québec. C’est le cas à Notre-Dame-de-L’Île-Perrot (NDIP) où la mairesse de l’endroit dénonce les attroupements d’adolescents dans des parcs et l’augmentation significative des actes de vandalisme.

C’est via une publication sur sa page Facebook que la mairesse de NDIP, Danie Deschênes, demande la collaboration de ses citoyens. « Nous comprenons tout à fait, puisque nous le vivons aussi, que c’est difficile de rester à la maison et d’appliquer la demande de rester loin des gens qu’on aime. Nous devons toutefois adresser un enjeu d’importance, les attroupements de nos jeunes dans les parcs. Je m’adresse donc aux parents et à notre communauté. Gardez votre famille près de vous! Je vous demande, chers parents, de vous assurer que vos ados ne rejoignent pas de grands groupes au parc. La Ville va renforcer cette mesure avec les ressources disponibles, mais nous avons tous un rôle à jouer », écrit Mme Deschênes.

Il y a eu beaucoup de vandalisme dans les parcs de NDIP dans les derniers jours. « Ce manque de civisme me laisse sans mot. Les frais de réparation seront élevés et bien honnêtement, nous préférerions mettre nos énergies en ces temps complexes pour notre communauté et développer des outils d’aide aux citoyens qui en auront besoin. L’argent qui devra être investi aurait pu servir justement à alléger le poids de cette pandémie sur les familles et les entreprises de NDIP. »

Message aux personnes âgées

Mme Deschênes demande également aux citoyens du 3e âge de rester dans leur résidence. « Si vous avez besoin de nourriture ou même de jaser, faites appel à votre entourage ou appelez nos services municipaux, nous ferons tout notre possible pour vous aider », conclut-elle.

Steve Sauvé

Journaliste

Laisser un commentaire

Publicité
PUBLICITÉ

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!