L’écurie « Steeler » GP-777 se retire en plein gloire | VIVA MÉDIA Skip to main content

Sorel-Tracy – L’année 2022 vient de marquer la fin d’une dynastie dans la classe Grand Prix de la Ligue de Régates d’Hydroplanes.

Une photo prise par Kent Henderson et à conserver dans vos archives : les trois pilotes qui ont mené le « Steeler » GP-777 à 5 championnats en HRL, Jimmy King (2019), Bert Henderson (2012, 2015, 2017) et Andrew Tate (2022).

(Photo Denise Rausch)

L’écurie « Steeler » GP-777 tire sa révérence après avoir dominé le circuit HRL avec 5 conquêtes de championnat au cours des 9 dernières saisons depuis 2012, les années 2020 et 2021 ayant été annulées en raison de la pandémie.

L’équipe s’est retirée dans la gloire le week-end dernier aux Régates de Sorel-Tracy lorsque le pilote Andrew Tate a couronné une saison parfaite grâce à une 6e victoire en autant de finales. Un exploit inédit réalisé par le coureur de Walled Lake (Michigan) et l’écurie « Steeler » GP-777 qui ont triomphé en succession aux Régates HRL de Cambridge (Maryland), Beauharnois, Valleyfield, Tonawanda (N.Y.), Owensboro (Kentucky) et Sorel-Tracy.

Si les deux derniers championnats du « Steeler » ont été accomplis avec Jimmy King (2019) et Andrew Tate (2022) aux commandes, les trois autres titres se sont matérialisés alors que Bert Henderson était au volant de l’hydroplane en 2012, 2015 et 2017. Le pilote de Brockville (Ontario) a en outre mené le « Steeler » au cercle du vainqueur à 5 reprises aux Régates de Valleyfield en 2012, 2014, 2016 et 2017, le premier sacre ayant été sous le nom de « Crush » en 2010.

La dissolution de l’écurie « Steeler » GP-777 était le secret le moins bien gardé sur le circuit motonautique. Le principal financier et propriétaire de l’hydroplane, Tom Snyder avait fait savoir dès le début de la saison qu’il en serait à sa dernière année. Mike Geblein, membre influent de l’équipe, a annoncé lui aussi son départ en début de campagne.

Huey Newport, l’âme de l’écurie « Steeler », aurait bien aimé poursuivre l’aventure mais le retrait des troupes, combiné au poids des années, ont fait en sorte que l’octogénaire a dû se rendre à l’évidence qu’il était temps de partir après avoir consacré 6 décennies de sa vie au sport qu’il chérit.

Ainsi, l’hydroplane le plus décoré du circuit HRL, construit en 2016 aux ateliers Henderson, a été mis en vente lundi par son propriétaire Tom Snyder. Un équipier, Tom Moss a rendu hommage au groupe qui a contribué aux succès du « Steeler » dans les dernières années : Mike Endres, Huey Newport, Joe Morley, Jeff Scott, Tom Snyder, Mike Geblein, Andrew Tate, Jimmy Geblein, Ken Mcleod, Sylvain Dubé, Stéphane Belisle et Mark Butler.

Le pilote Andrew Tate a pour sa part indiqué à La Voix Régionale qu’il a été le gars le plus chanceux en se faisant confier le siège du « Steeler ». « J’ai écrit une seule page dans un grand livre », de dire bien humblement le sympathique coureur, qui a donné le crédit pour les succès de l’équipe à Bert Henderson, le constructeur du bateau, Mike Endres, Huey Newport et Tom Snyder.

La coqueluche du circuit HRL ne sait pas ce qui l’attend pour 2023 mais Andrew Tate n’écarte pas la possibilité de reprendre le siège du « Penzoil » H-300 en Hydro 350. Des offres pourraient également venir d’une équipe de la classe H1 Unlimited qui ne serait pas celle du « Graham Trucking » U-12. « Ce fut un plaisir de faire partie de la HRL. Peut-être que mon avenir sera de fournir une aide à d’autres compétiteurs. Tout est possible pour le futur », a exprimé Andrew Tate.

Denis Bourbonnais

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!