Myriam Lafranchise redevient championne canadienne au billard | VIVA MÉDIA Skip to main content

Salaberry-de-Valleyfield – Après une demi-retraite qui s’est étalée sur une période de 15 ans, Myriam Lafranchise vient de remonter au sommet sur la scène nationale du billard féminin.

Myriam Lafranchise, championne canadienne 2022 de billard féminin (2e à partir de la droite), en compagnie de la finaliste Véronique Ménard, Curtis Houlden, propriétaire du Club Tailgators à Ottawa, et John White, président de la « Canadian Billards & Snooker Association » (CBSA).

(Photothèque)

La Campivallensienne âgée de 45 ans a été sacrée championne canadienne au jeu du 9, dimanche dernier, au Club de billard « Tailgators » à Ottawa. Myriam a vaincu l’Ontarienne Brittany Bryant par la marque de 8 parties à 4 en demi-finale avant de réaliser ses coups de baguette face à la Québécoise Véronique Ménard, qu’elle a battu au pointage de 9-5 lors de l’affrontement ultime.

Il s’agit d’un 3e titre canadien pour Myriam Lafranchise qui avait triomphé en 2004 et 2005 pour ensuite prendre une longue pause du billard. Ce n’est que durant la pandémie qu’elle a renoué avec son loisir de prédilection, pratiquant au sous-sol de sa résidence sur sa table personnelle et jouant des parties en ligne.

Le Championnat canadien de billard féminin a fait relâche en raison de la COVID-19 en 2020 et 2021. Au retour de cet hiatus de deux ans, Myriam Lafranchise s’est avérée la crème de la crème parmi les 17 joueuses inscrites en provenance de la Colombie-Britannique, de l’Ontario et du Québec.

Sa conquête a eu pour effet de mettre fin à 12 années de domination ontarienne à ce rendez-vous national. Naomi Williams, gagnante en 2008, 2010, 2016, 2018 et 2019, s’est partagé la couronne avec la Torontoise Brittany Bryant, qui a enlevé les honneurs à 7 reprises au cours de la même période dont 5 de façon consécutive de 2011 à 2015.

« Depuis que j’ai repris goût au billard au début de la pandémie, je m’entraîne chaque jour pendant deux heures. Je dois beaucoup à mon partenaire de jeu Serge Brisebois et à mon coach Stephen Cegelsky », affirme la championne 2022 de la Canadian Billards & Snooker Association (CBSA).

« Le coaching de Stephen est très profitable sur le plan mental. Son aide m’a permis de gérer le stress quand j’ai eu à retravailler mes coups de baguette après un temps d’arrêt aussi long », de signifier Myriam Lafranchise.

Depuis ses deux titres canadiens en 2004 et 2005, aucune Québécoise n’était parvenue à devenir championne nationale. Le week-end dernier, c’est d’ailleurs l’Ontarienne Britanny Bryant qui l’a emporté dans l’autre discipline à l’horaire, le jeu du 8. Véronique Ménard a obtenu un second résultat de 2e position en autant de finales tandis que Myriam Lafranchise a complété le podium. Le sacre au jeu du 9 a valu une bourse de 1700 $ à la résidente de Salaberry-de-Valleyfield et sa 3e place lui a permis d’empocher 370 $ de plus.

En tête dans la classe AAA

Des succès obtenus par Myriam Lafranchise dans les derniers tournois printaniers de la Fédération québécoise des sports du billard (FQSB) ont pavé la voie pour ses exploits accomplis au championnat canadien. Au tournoi final avec handicap disputé sur les tables du Club Dooly’s de Longueuil, la Campivallensienne a rien de moins que raflé la première place de cette compétition majoritairement masculine et regroupant 86 inscrits au jeu du 9.

Myriam a défait en finale un autre Campivallensien d’origine, Denis Bérubé, grâce à un pointage de 9 parties à 6 pour se mériter une bourse de 1130 $. Lafranchise a eu raison en demi-finale de Nathalie Chabot, 7-6, de sorte que pour la première fois depuis les débuts de ce tournoi, deux dames ont occupé l’une des 3 places sur le podium.

La gagnante a fermé les livres avec une fiche de 8-1 dans ce tournoi double élimination, ayant précédemment eu raison de Denis Duteau (9-2), Sylvain Béliveau (9-7), Maxime Chicoine (9-6), Gilles Larocque (9-5) et Bernard Portier (9-4). Seul son compatriote Denis Bérubé a pu vaincre l’éventuelle championne, 9-6, avant de s’incliner devant elle lors de la finale.

Les récentes performances de Myriam Lafranchise lui ont procuré le titre de joueur des mois de mai et juin au sein de la FQSB. Sa cote est passée de 2140 à 2220 et ce gain de 80 points l’a poussée en tête du classement au niveau AAA. Le samedi 24 septembre, au Club Dooly’s de Saint-Hynacinthe, la Campivallensienne participera à une importante compétition qui fera foi de qualification canadienne en prévision du prochain « US Open » amateur en Floride.

Denis Bourbonnais

Journaliste

Laisser un commentaire

Publicité
PUBLICITÉ

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!