Quelques nouvelles d’impact émanant du circuit motonautique alimentent cette première chronique « Entre les bouées… » en 18 mois et première de l’auteur de ces lignes en tant que journaliste de La Voix Régionale.

Les frères Jack et Ken Lupton prévoient courir dans la HRL avec des nouveaux bateaux Grand Prix de conception Henderson en 2022.

(Photo : Shot 360 Photography)

Des conversations dans les puits de ravitaillement aux 14es Régates de Beauharnois ont permis d’apprendre que la famille Lupton de la Nouvelle-Zélande vise gros pour les prochaines saisons dans la Ligue de Régates d’Hydroplanes. Alors que Jack Lupton a déjà fait construire une nouvelle embarcation Grand Prix aux ateliers Henderson à Brockville (Ontario) en vue de la prochaine campagne en HRL, voilà que son frère Ken Lupton aurait placé une commande pour posséder lui aussi un bateau « Henderson » neuf que l’on pourrait voir en HRL l’an prochain.

Évidemment, la présence des Lupton sur le continent nord-américain en 2022 est conditionnelle à la résolution de la situation sanitaire liée à la COVID-19 mais si cela s’avère le cas, les amateurs de la HRL auraient la chance d’apprécier en primeur les plus récentes versions du « Repco » GP-57 et du « Lucas Oil » GP-577.

Selon les projections faites par la famille néo-zélandaise, Ken Lupton prévoit vendre l’actuel bateau champion de la série « Hydro Thunder », le « Lucas Oil » GP-577 (Henderson 2019), à l’issue de la prochaine saison en janvier 2022. Il prendrait possession du futur « GP-577 » à Brockville au printemps 2022 afin de prendre part aux activités de la HRL.

Le nouveau « Lucas Oil » serait expédié en Nouvelle-Zélande après la conclusion de la saison 2022 et une autre coque « Henderson » serait bâtie en prévision de l’année 2023 dans la HRL. Toujours selon les plans de la famille établie à Waverley en Nouvelle-Zélande, les bolides de Jack et Ken Lupton demeureraient en permanence à Brockville dans un garage aménagé pour les besoins de la cause. Rien de trop beau pour la classe ouvrière…

Cette nouvelle arrive à point pour la HRL qui risque de ne pas compter sur les écuries « Bad Influence » GP-79 et « Pleasure Seeker » GP-2 lors de la prochaine campagne.

Le nouveau « 444 » sera de la partie                                               

Votre humble serviteur a discuté avec Jeff Richards dans les puits aux Régates de Beauharnois et ce dernier a assuré que le nouveau « Grand Prix Valleyfield » GP-444, propriété de son acolyte Frank Richardson, sera au rendez-vous sur le circuit HRL en 2022. La coque Henderson est à toutes fins pratiques complétée aux ateliers Henderson à Brockville et l’équipe attend la livraison d’un gouvernail de même qu’un moteur.

Contrairement à certaines rumeurs qui ont circulé dans les dernières semaines, il est toujours prévu que la nouvelle équipe parcourt le circuit HRL avec Kent Henderson aux commandes du futur « GP-444 » en 2022. Jeff Richards et Frank Richardson ont eu amplement le temps d’en parler pendant un mois alors qu’ils ont été appelés en renfort pour aider rebâtir les circuits électriques dévastés par l’ouragan Ida en Louisiane. Les deux retraités de la ville d’Ogdensburg (N.Y.) ont répondu présent à l’appel des autorités de l’État en matière d’électricité.

Philippe Billette tire sa révérence

La Ligue de Régates d’Hydroplanes perd un de ses fiers compétiteurs avec le départ de Philippe Billette qui ne pourra plus piloter une embarcation en raison d’une condition médicale résultant d’une intervention chirurgicale au tunnel carpien de ses deux mains. L’opération pratiquée l’année dernière a engendré des complications en termes d’infection et le coureur de Salaberry-de-Valleyfield a dû se rendre à l’évidence qu’il lui sera impossible de conduire un bateau au même niveau qu’il l’a fait depuis ses débuts en 2015.

Agé de 45 ans, Philippe Billette a connu sa part de succès au volant de l’embarcation « Airspeed/Team Duclos » S/F-7 dans les classes 2,5 litres et Formule 2500. En 2016, à sa 2e campagne seulement, le Campivallensien s’est battu pour le championnat des points jusqu’au dernier départ de la saison à Beauharnois. Cette année, Philippe était censé piloter l’ancien bateau de Donald Leduc (F-48) et des frères Thompson (F-35/444) mais sa condition médicale l’a forcé récemment à céder l’embarcation à Stéphanie Blain, dont il a fait partie de l’équipe (Canada Girl S-757) à Beauharnois.

Owen Henderson de retour en 2022

Le pilote Owen Henderson effectuera un retour sur les flots la saison prochaine et ce, au volant d’une nouvelle embarcation qui sera construite dans les prochains mois aux ateliers qui portent son nom à Brockville (Ontario).

Le coureur âgé de 18 ans a pris une pause de la conduite d’un hydroplane en 2021, notamment en raison d’une mésentente familiale, mais il se promet de revenir en force dans la classe 2,5 litres. Owen était supposé piloter à nouveau le « Sweet Sixteen » S-16 qu’il a partagé avec Mathis-Gabriel Chiasson en 2019 et qui est finalement devenu le « How ? » S-57 conduit exclusivement par le jeune Campivallensien.

Laisser un commentaire