Les Braves de Valleyfield toujours en quête d’une première victoire | VIVA MÉDIA Skip to main content

Les Braves de Valleyfield avaient un énorme défi à relever cette semaine : affronter les deux meilleures équipes de la Ligue de hockey Junior AAA du Québec dans l’intervalle de 24 heures.

Nathan Lévesque, le meilleur attaquant des Braves depuis le début de la saison, a réussi un tour du chapeau dans le match à Princeville vendredi soir.

(Photo : Tobi-Lynne P. Payne)

Jeudi, la formation campivallensienne n’a pu faire le poids face aux Cobras de Terrebonne, s’inclinant par la marque de 8-3 devant une foule de 450 spectateurs à l’aréna Salaberry. Vendredi soir, les protégés de l’entraîneur-chef David Rochon se sont fort bien tirés d’affaires à Princeville contre le Titan, sans toutefois obtenir le résultat souhaité.

Les Braves ont subi une défaite au pointage de 7-4 en présence d’une foule annoncée de 357 amateurs au Centre sportif Paul-de-la-Sablonnière, le dernier but du club local ayant été marqué dans une cage déserte avec une seconde à égrainer au tableau indicateur. Alors que le Titan remportait une 5e victoire en autant de sorties, les Braves sont toujours en quête d’un premier gain cette saison. Ils se présenteront à Saint-Jérôme mercredi soir avec une fiche de 0-4-1, leur seul point ayant été récolté lors d’une défaite en tirs de barrage (7-6) contre les Flames de Gatineau.

À Princeville, les Braves ont tenu leur bout face au Titan et ils ont été dans le coup jusqu’en fin de 3e période. Les visiteurs ont décoché 42 tirs en direction du filet défendu par Frédéric Duteau-Labonté et le portier des Braves, Xavier Sareault, a été la cible de 47 lancers dans la rencontre.

Pour une rare fois depuis le début de la campagne, la troupe campivallensienne a été favorisée dans le nombre de pénalités décernées par les officiels. Dans le sommaire, les Braves ont le crédit d’un seul but dans les 8 avantages numériques qui leur ont été accordés mais l’entraîneur David Rochon a fait remarquer que deux autres filets ont été marqués à l’expiration de punitions. Le Titan, de son côté, a été efficace sur le jeu de puissance pour clore la soirée avec « 2 en 3 ».

Émile Gagné (2e) a justement placé les Princevillois en avant dès la 6e minute du match sur l’attaque massive. Les Braves ont riposté deux minutes plus tard, également en supériorité numérique, grâce au but du vétéran Alexis Bourboin (2e). Peu après, Nathan Lévesque a porté le score à 2-1 pour les Braves avec son 3e filet de la saison, aidé de Zakary Lavoie et Olivier St-Louis. Le Titan est revenu à la charge pour créer l’égalité à 17:44 lorsque Maxime Boisvert (4e) a secoué les cordages.

La période médiane a d’abord souri aux Braves en vertu du 2e filet de Nathan Lévesque (4e) dans la rencontre à 4:51, assisté d’Alpha Barry qui récoltait un premier point avec sa nouvelle équipe. Les Braves ont conservé leur priorité d’un but jusque dans les dernières minutes du second engagement mais ils ont dû rentrer au vestiaire en amenant avec eux un déficit de 5-3.

Le Titan a marqué à trois occasions en 1:58 dont un doublé en 7 secondes, les filets ayant été réussis par Joshua Laflamme (4e), à 17:45, Philippe Lecours (5e), à 17:52, et Brandon Élément, 17 secondes avant la fin de la période. Ce but compté à 19:43 a été particulièrement douloureux puisque les Braves évoluaient en avantage numérique à 5 contre 4.

Nathan Lévesque (5e) a ramené les siens dans le match en complétant son tour du chapeau à mi-chemin en 3e période pour porter le score à 5-4. Le Titan a asséné un dur coup aux espoirs des Braves quand Olivier Bussière (2) a touché le fond de la cage en supériorité numérique à 16 :13. Le même joueur a ajouté le 7e but de Princeville avec une seconde à faire dans un filet désert au moment où les Braves avaient l’avantage de deux hommes en raison d’une pénalité décernée au Titan.

Nathan Lévesque a été le joueur du match dans le camp des Braves et Philippe Lecours a reçu la même récompense chez les vainqueurs. Le club campivallensien n’aura pas de partie locale le jeudi 29 septembre à cause d’une séquence exigeante de 3 rencontres consécutives sur la route à Saint-Jérôme (28 septembre), Longueuil (30 septembre) et Laval, le lundi 3 octobre dans le vénérable Colisée qui était autrefois le « House of Pain ».

Denis Bourbonnais

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!