Les Braves de Valleyfield prêts à recevoir Montréal-Est | VIVA MÉDIA Skip to main content

La patience des joueurs, entraîneurs et amateurs sera bientôt récompensée après un hiatus qui a duré beaucoup plus longtemps que prévu. Jeudi soir à l’aréna Salaberry, les Braves de Valleyfield sauteront sur la glace pour croiser les bâtons avec les Rangers de Montréal-Est dans ce qui sera leur premier match de saison régulière en plus de deux mois.

Après un hiatus qui aura finalement duré 62 jours, les Braves de Valleyfield reprendront le collier face aux Rangers de Montréal-Est, jeudi soir à l’aréna Salaberry.

(Photo : Tobi-Lynne P. Payne)

Pour être plus précis, les troupiers de l’entraîneur-chef David Rochon n’ont pas disputé une rencontre depuis 62 jours. La semaine dernière, ils ont repris l’entraînement en prévision d’un sprint qui les amènera à jouer 13 parties en 37 jours.

Ayant chaussé les patins sur la patinoire d’une équipe adverse à 18 reprises en 29 sorties avant la pause des Fêtes, les Braves seront favorisés par le calendrier d’ici le 27 mars. La formation campivallensienne évoluera devant ses partisans à 9 occasions et aura à se déplacer seulement 4 fois pour clore la saison régulière.

En fait, les Braves endosseront l’uniforme à domicile dans les 5 premiers matchs du retour à la compétition et ils occuperont leur vestiaire à 7 de leurs 8 premières parties. « Ce sera définitivement un avantage. Je pense que nous pouvons causer des surprises », avance David Rochon. « Le niveau de concentration a augmenté à l’entraînement. Les gars vont être prêts », de signifier le « coach ».

Après avoir affronté Montréal-Est jeudi soir, les Braves seront les hôtes des Panthères de Saint-Jérôme, le mardi 22 février, de l’Éverest de la Côte-du-Sud (24 février), des Condors du Cégep de Beauce-Appalaches (27 février) et du Collège Français de Longueuil (3 mars). Le nombre de matchs est réduit de 48 à 42 en saison régulière et 10 équipes sur 12 pourront accéder aux séries.

Matchs éliminatoires

Selon ce que La Voix Régionale a pu apprendre, les gouverneurs de la Ligue Junior AAA du Québec adopteraient sous peu un format qui inclurait d’abord deux matchs éliminatoires (tie breaker) entre équipes de 7e, 8e, 9e et 10e positions. Les séries quart-de-finale seraient des 3 de 5 alors que les demi-finales et la finale seraient des séries 4 de 7.

Les Braves occupent le 9e rang au classement général et la 3e position dans la division Ouest en vertu d’une fiche de 10 victoires, 15 défaites et 4 revers en temps supplémentaire pour 24 points. Ils devancent au cumulatif les Flames de Gatineau (9-19-2, 20 points), le Titan de Princeville (8-17-3, 19 points) et les Shamrocks de West-Island (0-30-1).

« Même si nous avons échangé Olivier Tremblay, je pense qu’on forme une meilleure équipe avec les dernières acquisitions », affirme David Rochon. Jeudi soir, les supporters des Braves pourront voir en action l’attaquant Mathis O’Driscoll et le défenseur de 20 ans Jérémy Bisson tandis que le gardien Jasmin Simon fait maintenant équipe avec le Campivallensien Gabriel Boissonneault devant le filet. L’attaquant de 16 ans Dylan Denis effectuera un retour au jeu après avoir soigné une blessure à un pouce.

Une foule maximale de 500 spectateurs sera permise pour ce premier match et on s’attend à ce que le port du masque ainsi que la possession du passeport vaccinal soient demandés.

Denis Bourbonnais

Journaliste

Laisser un commentaire

Publicité
PUBLICITÉ

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!