Les Braves de Valleyfield Junior AAA proclamés administration de l’année | VIVA MÉDIA Skip to main content

Les Braves de Valleyfield ont obtenu leur large part des honneurs lors du 33e Gala Méritas de la Ligue de hockey Junior AAA du Québec, qui avait lieu mardi soir au Sheraton Laval.

Les Braves de Valleyfield, représentés sur la photo par Danyk Lavoie, Étienne Leduc, Frédéric Savaria, Stéphane Scotto et Mario Hébert, ont été nommés meilleure administration de l’année dans la Ligue Junior AAA du Québec.

(Photo : Braves de Valleyfield)

La formation campivallensienne a notamment remporté le trophée Gilles-Houle attribué à l’organisation de l’année dans le circuit Figsby. Les Braves étaient en nomination tout comme le Collège Français de Longueuil et les Condors du Cégep de Beauce-Appalaches.

Ce trophée est décerné à l’organisation s’étant démarquée par son engagement communautaire, ses initiatives publicitaires, son respect des échéanciers et des règlements ainsi que participation active à l’essor de la LHJAAAQ et pour la stabilité au sein de son personnel.

Dans les minutes suivant cette nomination, les Braves ont publié ce message via leur page Facebook : « Ce prix ne serait pas possible sans tous nos membres du personnel hockey, de la direction et de nos nombreux bénévoles! Un énorme merci à tous nos partenaires qui permettent chaque année de vous offrir une équipe de hockey locale à Valleyfield. Merci à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield pour son dévouement et son soutien à notre équipe.

Merci à tous les médias locaux et régionaux qui nous permettent de rayonner dans notre belle région. Finalement, merci à vous, chers partisans. Malgré la pandémie et les mesures sanitaires cette saison, vous étiez toujours nombreux à venir encourager votre équipe locale, vos Braves de Valleyfield. »

 

Parent, Mianscum, Stegmann et Leblanc honorés 

 

Quatre joueurs de la dernière édition des Braves ont par ailleurs été récompensés alors qu’ils étaient finalistes dans différentes catégories.

Etienne Parent a décroché le trophée Patrick-Tremblay remis à la meilleure recrue défensive de la dernière saison dans la LHJAAAQ. Il a été préféré à Joey Allen des Inouk de Granby et Mathis Lacroix-Goulet du Collège Français de Longueuil.

Le défenseur originaire de l’Abitibi a été voté le joueur défensif « ayant évolué dans la catégorie midget la saison précédente ou au joueur de 18 ans et moins n’ayant pas disputé plus de 17 matchs du dernier calendrier (en raison de la COVID) et qui a démontré les meilleures habiletés défensives ».

L’attaquant Di D’abram Mianscum a pour sa part gagné le prix « Inspiration – Cœur de cœur » des partisans. « Di-D’abram est un des joueurs qui fait partie d’une grande lignée de joueurs autochtones ayant porté l’uniforme des Braves au cours des dernières années. La cause des nations autochtones lui tient énormément à cœur », a indiqué le directeur général et entraîneur-chef des Braves, David Rochon.

En début de saison, lors de la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation, Di-D’abram tenait à mettre un genou au sol lors de l’interprétation de l’hymne national. Il a été rejoint par les autres joueurs des Braves.

Le copropriétaire Stéphane Scotto devait ajouter : « Les Braves ont une longue histoire d’implication communautaire. Di-D’abram représente à merveille la mission de s’impliquer au sein de la communauté. »

Di-D’abram est un des joueurs le plus impliqués dans la cause des autochtones. Que ce soit à Valleyfield, à Montréal ou en Abitibi au sein de sa communauté autochtone, il prend toujours le temps d’aider son prochain.

Michael Stegmann a également été honoré à titre de joueur le plus gentilhomme. Le hockeyeur de Gatineau l’a emporté devant Dylan Champagne des Condors du Cégep de Beauce-Appalaches et Maxime Gagné du Collège Français de Longueuil. En 38 matchs de saison régulière, il n’a reçu que 3 punitions mineures pour un total de 6 minutes.

Le joueur de 20 ans a en outre été désigné meilleur joueur étudiant et il s’est vu remettre une bourse d’études de 1000 $. Le défenseur recrue de Salaberry-de-Valleyfield, Benjamin Leblanc a aussi été le récipiendaire d’une bourse d’études au montant de 500 $.

« Benjamin a dû s’inscrire à l’école des Adultes pour terminer son secondaire en raison d’une problématique hors de son contrôle. Il a su très bien s’ajuster à cette réalité tout en ayant une moyenne générale de près de 90 %. C’est un exemple de détermination étudiante », a louangé David Rochon.

Denis Bourbonnais

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!