La salle Albert-Dumouchel, du Collège de Valleyfield, était remplie à craquer le samedi 16 mars pour le spectacle de Marie-Mai. La situation était telle qu’une supplémentaire a été annoncée à la fin de la soirée.

Marie-Mai a livré une solide performance aux spectateurs présents. (Photo Patrick Hébert)

Si quelqu’un avait eu l’idée de placer un appareil pour mesurer l’échelle de Richter, à l’intérieur de la salle de spectacle campivallensienne, Séisme Canada aurait possiblement demandé d’intervenir. Les admirateurs se sont faits bruyants alors que Marie-Mai a semblé carburer à cette énergie provenant d’une foule déjà conquise dès les premières notes.

Le dernier passage de Marie-Mai à Salaberry-de-Valleyfield datait de 2014. Si, à l’époque, les spectateurs avaient eu la chance d’assister à un spectacle endiablé donné par une artiste pop, samedi dernier, c’est une artiste pleinement assumée et au sommet de son art qui est montée sur la scène.

Accompagné d’un guitariste, d’un batteur, d’une claviériste et d’un percussionniste, Marie-Mai a livré un spectacle de près de 1 h 45 pendant lequel, elle a interprété près de 25 pièces.

Bien que Marie-Mai pouvait compter sur ses musiciens comme choristes, elle a également pu entendre une chorale composée de près de 1000 spectateurs, et ce, à plusieurs reprises. Il n’y a pas de doute, son public connait l’entièreté de son répertoire et il ne se gêne pas pour prendre part au concert.

Difficile de croire que Marie-Mai revient d’une pause de plus de deux ans. Elle est dans une forme physique resplendissante. Celle que l’on peut suivre dans une web-série diffusée sur les ondes de Véro.TV n’a vraiment rien à envier à personne lorsque vient le temps de chanter et de danser simultanément. « Je me suis entraînée vigoureusement pour être au sommet de ma forme », a expliqué Marie-Mai aux spectateurs.

Spectacle intergénération

Lorsque l’on dit qu’un événement s’adresse à un public de tous les âges, le spectacle de Marie-Mai le prouve. Toutes les tranches d’âge étaient représentées. Même qu’une spectatrice rencontrée, Vanessa Perrier, insiste sur le fait qu’elle transmet sa passion à sa progéniture comme sa mère l’avait fait à l’époque. « J’avais 15 ans lorsque j’ai vu Marie-Mai pour la première fois en spectacle, dit Mme Perrier. Je me souviens très bien. J’étais avec ma mère. Ce soir, je trouve cela merveilleux, car c’est moi qui suis avec ma fille pour le concert de Marie-Mai. »

Des moments marquants

Marie-Mai a enchainé les succès tout au long de la soirée. Alors qu’à plusieurs reprises les spectateurs ont bondi de leur siège pour danser et chanter avec elle, deux pièces ont réservé des moments beaucoup plus touchants. « C’est le temps de coller vos enfants. De leur dire que vous les aimez. C’est votre moment. Chaque fois que je les chante, je vois des parents qui serrent leurs enfants. Depuis que je suis maman, je vous comprends tellement », a-t-elle affirmé en guise d’introduction de la chanson Différent ou encore lors de la dernière pièce interprétée de la soirée qu’elle a dédié à sa fille et qui à pour titre Ton Histoire.

Steve Sauvé

Steve Sauvé

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!