André-Philippe Gagnon est Monsieur tout le monde | VIVA MÉDIA Skip to main content

André-Philippe Gagnon a foulé les planches des plus grandes salles du monde. Il a connu un succès phénoménal. Partout, il a été acclamé comme étant l’un des plus grands imitateurs du globe. Pourtant, il suffit de discuter avec lui pour comprendre que ce génie artistique est comme Monsieur tout le monde.

Crédit photo : site internet André-Philippe Gagnon

D’emblée, l’artiste souligne qu’il est heureux d’être enfin de retour sur les scènes de la province. D’ailleurs, il présentera le 22 avril prochain, son nouveau spectacle Monsieur tout le monde à la salle Albert Dumouchel. Il s’agit d’une nouvelle proposition, plus intimiste. « Dans ce spectacle, je me suis beaucoup plus impliqué dans l’écriture. Il s’agit beaucoup plus d’un ton de conversation. C’est plus dans mes mots et les imitations viennent appuyer mon propos. Lorsque je raconte les chansons qui accompagnent les moments marquants de notre vie, ça éveille la mémoire musicale des spectateurs. En débutant le spectacle, je dis que nous sommes tous des imitateurs. Lorsque nous sommes petits, nous imitons nos parents. Il y a du mimétisme qui s’installe. Normalement, les gens passent à autre chose, mais moi je suis pas mal resté pris là », mentionne-t-il, en riant.

André-Philippe Gagnon souligne qu’il a mémorisé tous les sons et les bruits qu’il faisait enfant et qu’il a toujours autant de plaisir à les reproduire et à les mixer ensemble afin d’obtenir d’autres imitations et des sons de chanteurs. « Parfois, je me dis que tel son sonne un peu comme Bowie mélangé avec Prince et un peu de Jagger. Ç’a été le cas pour Hubert Lenoir qui sonne un peu comme ces trois-là, mélangés ensemble ».

Dans son nouveau spectacle, André-Philippe Gagnon raconte des anecdotes appuyées par une note humoristique et musicale. Il raconte que lorsqu’une chanson est rattachée à la majorité de ses pensées. Il a une playlist qui part dans sa tête, chaque fois qu’il pense ou vit quelque chose. La playlist de l’imitateur est variée. Elle remonte à l’époque de Jeunesse d’aujourd’hui et s’étend jusqu’à aujourd’hui. « La COVID m’aura permis de prendre le temps de peaufiner cette nouvelle proposition. Disons que j’étais en confinement artistique ». L’artiste confie qu’après 4 décennies à se produire sur scène, il s’est finalement fait confiance pour la conception de ce spectacle.

Une belle humilité

À quelques reprises, André-Philippe Gagnon mentionne qu’il est surpris de recevoir autant d’amour et d’attention de la part du public. « Je ne suis pas un chirurgien qui sauve des vies, me faire applaudir, c’est beaucoup, je trouve. Je ne suis qu’un comique qui s’amuse sur scène ». Il est fascinant de constater l’humilité de cet artiste ayant été acclamé partout dans le monde. En discutant avec lui, nous avons réellement l’impression qu’il est comme tout le monde. Généreux, il raconte de nombreuses anecdotes qu’il ponctue de son rire contagieux et de quelques imitations.

Un parcours impressionnant

Depuis le début de sa carrière, en 1985, l’artiste émérite a séduit les gens aux quatre coins du globe en imitant les plus grandes voix de ce monde. Il a marqué l’imaginaire collectif avec quelques publicités au slogan accrocheur, notamment Allez hop, cascade. D’ailleurs, il souligne avoir eu beaucoup de plaisir à participer à des annonces publicitaires. Rappelons qu’il a été invité au Tonight Show de Johnny Carson. Après avoir présenté son spectacle en résidence à Las Vegas pendant près d’une décennie, participé à deux tournées mondiales en première partie de Céline Dion et vendu plus d’un million de billets en carrière. Modeste, il n’engage pas le sujet par lui-même, mais se livre avec générosité sur ses expériences professionnelles. Il apprécie chacune des opportunités qui lui ont été offertes, en soulignant au passage le talent des gens qu’il a côtoyés.

Mélanie Calvé

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!