Le troisième tome de la trilogie William et Eva est désormais disponible dans toutes les bonnes librairies du Québec. L’auteure Mélanie Calvé propose une fois de plus, un voyage dans une époque qui parait lointaine pour certains alors que pour d’autres, il est question du bon vieux temps.

L’auteure et journaliste Mélanie Calvé a la tête pleine de projets. Par sa maitrise de la langue et son imagination, elle propose aux lecteurs un voyage au coeur de la prohibition.(Photo Steve Sauvé)

Dans le cadre du troisième volet de cette fabuleuse histoire, Mélanie Calvé invite les lecteurs à faire un bond dans le temps. En effet, un délai de 20 ans sépare les deuxième et troisième tomes. « L’histoire se déroule après la Première Guerre mondiale, confirme Mme Calvé. Encore une fois, c’est un livre dans lequel les lecteurs vivront plein d’émotions et pourront s’identifier. L’histoire se déroule toujours à Valleyfield et dans la région. »

Comme les deux premiers ouvrages de Mélanie Calvé ont été couronnés de succès, l’auteure précise qu’elle ressent une certaine pression. « Pour être franche, la pression est énorme, dit-elle. Je ne veux pas décevoir les lecteurs. Je souhaite sincèrement que les gens aient encore envie de me suivre dans mes projets. »

Mme Calvé a pris soin de respecter plusieurs détails de l’époque dans laquelle se déroule l’histoire. Le temps nécessaire à la recherche et à l’écriture est considérable. « Je connaissais bien l’époque dans laquelle se déroulaient les deux premiers tomes. Là c’était différent. J’ai passé près de 4 mois pour faire des recherches et environ 6 mois à écrire. C’est un livre dans lequel j’ai investi beaucoup de temps, mais j’en suis fière. »

Mélanie Calvé ne croit pas qu’il y aura une suite aux aventures de William et Eva. Avec son nouveau récit, intitulé William et Eva La prohibition, elle mentionne avoir travailler minutieusement sur la conclusion de cette saga dont les deux premiers tomes se sont hissés au rang de Best-Sellers. « Il pourrait y avoir une suite c’est évident, fait savoir Mme Calvé. Toutefois, je me suis assurée que la boucle soit finement ficelée. Je crois que je n’ai pas dit au revoir à mes personnages, mais bel et bien adieu. »

Synopsie

L’après-guerre 1914-1918 n’est pas facile pour de nombreux Québécois qui luttent afin de joindre les deux bouts, privés de leur principal soutien, mort à la guerre. Si ce n’était pas suffisant, la grippe espagnole qui lui succède fait des ravages dans toutes les familles. Comme bien d’autres, celle des Leduc n’est pas épargnée. Mais ils ne sont pas au bout de leur peine en cette période troublée.

Dans la communauté de Valleyfield, les liens fraternels et amicaux sont mis à l’épreuve. Tandis que certains sont confrontés à leurs intérieurs, d’autres sont tentés de franchir les barrières de l’interdit en pleine prohibitions.

William et Eva parviendront-ils à se soutenir dans les malheurs qui les frappent de plein fouet?

Steve Sauvé

Steve Sauvé

Journaliste

Laisser un commentaire