L’auteure et journaliste, Mélanie Calvé présente Léonie et Victoria, son 5e roman. Encore une fois, les attentes des lecteurs sont élevées, mais seront vite conquises dès les premiers mots du premier chapitre.

Mélanie Calvé insiste sur le fait que son succès comme auteur repose sur la fidélité de ses lecteurs et le soutien qu’elle reçoit par les réseaux sociaux. (Photo: Steve Sauvé)

Dans sa dernière œuvre, toujours publiée chez les Éditions Fides, Mélanie Calvé propose aux lecteurs un retour dans les années 1940. Cette époque de l’histoire est particulière, puisque le redlight y régnait. Inévitablement, cela n’a pas échappé à celle dont les quatre premiers ouvrages ont été classés Best Sellers, un exploit pour une auteure québécoise.

« Lorsque j’écris, cela me demande un gros travail de recherche, confirme Mélanie Calvé. Parfois, ça peut aller jusqu’à quelques mois. Je ne suis pas visuelle donc, pour être capable de recréer la rue Sainte-Catherine en 1940, ç’a été un défi. Je voulais m’assurer que tous les établissements que je nomme dans le livre existaient vraiment à l’époque. »

Inévitablement, lorsqu’une auteure à succès comme Mme Calvé publie un nouveau roman, une certaine pression fait son apparition. Mélanie Calvé n’y échappe pas. De plus, elle doit composer avec une réalité particulière en lien avec la Covid-19. « Il n’y a pas de lancement d’organisé comme dans le passé, dit Mélanie. Il n’y a pas de salon du livre, pas plus que des séances de dédicace ou des rencontres entre les auteurs et les lecteurs. Ce n’est pas évident. Mais, j’ai la chance de pouvoir compter sur un lectorat fidèle. »

Lorsqu’elle parle de ses lecteurs, Mélanie Calvé devient émotive. Pour elle, ces derniers sont le secret de sa réussite. « Dans mon cas, tout a commencé sur les réseaux sociaux et ça se poursuit encore. Lorsque j’ai demandé aux gens de partager la publication de mon éditeur pour annoncer la sortie de mon nouveau livre afin d’en faire la promotion, elle a été partagée à des centaines de reprises. Même chose pour mes publications personnelles. Elles ont été partagées à plus de 1000 reprises. Mes lecteurs ont embarqué dans mon rêve et ils sont toujours là. »

Le roman Léonie et Victoria de Mélanie Calvé est disponible dans toutes les bonnes librairies et dans une multitude de commerces à grande surface. De plus, il est possible de le commander en ligne en faisant une simple recherche.

Synopsie

Au tournant des années 1940, la jeune Léonie Quesnel quitte son village natal de Rigaud pour aller vivre à Montréal dans l’espoir de trouver une vie meilleure et fuir le malheur. L’univers qu’elle découvre alors est à mille lieues de la réalité qu’elle connaît. Hébergée à la pension Carpentier par la pétillante Mme Henriette qui veille avec bienveillance sur ses pensionnaires, Léonie rencontre l’attachante Victoria. En sa compagnie, dans cette métropole en pleine effervescence, Léonie aura-t-elle le courage de franchir la ligne entre l’amitié et l’amour? Léonie et Victoria, c’est une histoire d’amour et d’amitié où les destins de femmes hautes en couleur se croisent.

Steve Sauvé

Steve Sauvé

Journaliste

Laisser un commentaire