Il y a 50 ans… le club d’athlétisme CAMPI à ses débuts | VIVA MÉDIA Skip to main content

Où étiez-vous il y a 50 ans ? Que faisiez-vous il y a un demi-siècle? Des adultes et des ados du début des années 1970 compilent depuis un an des souvenirs de cette époque. C’était le début du club d’athlétisme CAMPI à Salaberry-de-Valleyfield, simplement Valleyfield dans ce temps.

« Plus d’une centaine de ces vaillants entraîneurs et athlètes qui soulevaient la poussière sur la piste cendrée du Cégep de Valleyfield auront le bonheur de se retrouver le 24 septembre prochain à l’Hôtel Plaza Valleyfield à l’occasion de ces retrouvailles historiques », a révélé à La Voix Régionale le journaliste Jean-Claude Grenier, qui a été coureur de longue distance et publiciste du club CAMPI à ses belles années.

« Une soirée festive et riche en émotions qui s’annonce déjà », prévoit le grand ”JC”, qui poursuit sa longue carrière dans les médias, ayant d’abord œuvré dans un hebdo de Laval, où il a connu le tout aussi grand Mario Lemieux, et ensuite chez Quebecor avec le Journal de Montréal.

Selon celui qui est toujours actif au pupitre du quotidien montréalais après une escale de 3 ans à Toronto, le projet des Retrouvailles orchestré d’une main de maître par les Pierre Carry, André St-Amand, Pierre Côté, Sylvie Renaud et Mylène Cadieux est d’ores et déjà assuré d’être un succès.

Depuis un an, le comité des retrouvailles travaille sans relâche afin de retracer ces athlètes qui ont fait la fierté du club d’athlétisme Campi entre 1971 et 1985.  « Grâce à des publications dans les médias et surtout par la création de la page Facebook CAMPI Retrouvailles 2022, près de 130 athlètes ont manifesté leur appartenance au Club CAMPI et trépignent d’impatience de se retrouver », se réjouit Jean-Claude Grenier.

Ils viendront de la France, de l’Allemagne, de plusieurs régions du Québec pour se rassembler et évoquer les souvenirs de leur passage chez CAMPI.

Pierre Côté, directeur du comité des Retrouvailles, a été un des grands ambassadeurs du club d’athlétisme CAMPI et on peut le voir (au centre) sur la photo du haut. Diane Cazelais, ci-contre, a été dominante au demi-fond.

(Photos d’archives – André St-Amand)

Témoignages

Pendant près de 15 ans, plusieurs athlètes ont inscrit leurs noms en larges carrures dans les annales de l’athlétisme québécois et canadien. Aux finales provinciales des Jeux du Québec, championnats régionaux, scolaires, provinciaux et canadiens, les athlètes de CAMPI ont laissé leurs empreintes. « Mon passage à CAMPI, c’est une sorte d’école de vie », indique Pierre Carry, un des manitous du projet.

« Nous étions comme une grande famille élargie », a déjà signifié Robert Brain, un des entraîneurs de la première heure tout comme les Nicole Guilpin, Richard Brault, Olivier Gervais, Pierre McSween, sans oublier Jacques Parent qui a saisi le relais pour le dernier tour de piste au milieu des années ’80.

« CAMPI a été un tremplin vers la vie adulte. Chaque personne que j’ai connue au club m’a permis de grandir. La camaraderie entre nous tous était unique. Des souvenirs de ce temps passent souvent dans ma tête. Oui, je vais venir de l’Allemagne pour revoir tout le monde, a ajouté Sylvie Leblanc.

Il reste du travail

Comme à la belle époque où ils étaient athlètes, les Carry, St-Amand, Côté, Renaud et Cadieux ne sont pas rassasiés. Il leur reste encore du boulot à accomplir. Ces fiers directeurs promettent de prendre les bouchées doubles au cours des prochaines semaines pour retracer d’autres athlètes de l’époque.

Le message est lancé. Vous avez été membre de CAMPI de 1971 à 1985 et vous désirez renouer avec vos anciens compagnons de piste et de pelouse? Il suffit de manifester votre intérêt auprès de campi.retrouvailles@gmail.com

Denis Bourbonnais

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!