« Ce sera l’édition des Régates la plus importante de notre histoire » - le maire Miguel Lemieux | VIVA MÉDIA Skip to main content

Salaberry-de-Valleyfield – « Je vous confirme qu’on aura droit à notre événement. Le virus a réussi là où même la 2e Guerre Mondiale n’a pu le faire. On commence une nouvelle séquence, on va prouver qu’on va revenir en force. »

Tels ont été les propos encourageants du maire de Salaberry-de-Valleyfield, Miguel Lemieux, lors du lancement de la programmation des 82es Régates de Valleyfield.

Tout en remerciant ceux qui ont tenu le fort pendant les deux dernières années, le premier magistrat s’est dit confiant que le public sera au rendez-vous lors des deux fins de semaine de festivités.

« Ce sera l’été des retrouvailles. On pourra serrer des mains, voir des visages. On en a besoin collectivement. Ce sera l’édition la plus importante de notre histoire », affirme le maire campivallensien.

Miguel Lemieux croit qu’ils seront nombreux à être soulagés du retour des régates. « Ce n’est pas un sport de millionnaires. Ceux qui courent, ce sont nos voisins, nos amis. Des gens qui vont être là grâce à la passion », rappelle-t-il.

La directrice générale des Régates de Valleyfield, Émilie Daoust, se réjouit du nouveau partenariat avec le diffuseur Valspec en lien avec la programmation artistique, la technique lors des spectacles et la billetterie devenue entièrement numérique. Elle a proposé aux acheteurs potentiels de se procurer les billets le plus tôt possible.

Le forfait courses et spectacles coûtera 65 $ jusqu’au 12 avril avant de passer à 85 $. S’ajoute au passeport un montant de 60 $ pour réserver une place d’estrade et de 10 $ pour avoir accès aux puits de ravitaillement. Les ados pourront entrer sur le site moyennant un déboursé de 45 $ alors que les 12 ans et moins seront admis gratuitement.

Le directeur général de Valspec, Claudéric Provost s’est montré emballé par le partenariat avec les Régates. « Ça fait longtemps qu’on se courtise et c’est fait. La pression est grande pour offrir une programmation à la mesure de l’événement. Le renouvèlement du public est important. Il faut intéresser ceux qui ne sont pas là », devait-il signifier.

Le président des Régates et commissaire de la HRL, Didier-Bernard Séguin, a souligné que ce lancement coïncide avec le début de la pandémie, jour pour jour, il y a 3 ans. « Il faut repartir la roue. Officiels, pilotes, équipes, partenaires, amateurs et organisateurs vont se retrouver. Nous espérons que les retombées économiques vont passer à 5 millions $. On veut ramener tout le monde », souhaite-t-il.

Évoquant que les gens ont été présents malgré les restrictions à Beauharnois en septembre dernier, le président a exprimé le souhait que les conditions seront plus flexibles en 2022. « On fait comme si on organisait un événement comme avant. Quand le Centre Bell est plein, il n’y a pas de problème. Nous on est à l’extérieur en plus », de signaler Didier-Bernard Séguin.

En plus des quelque 60 coureurs dans les 5 classes régulières, sans oublier les Vintage, le pilote Marc Lalonde fera l’essai de l’embarcation destinée à la nouvelle classe de développement. « Nous aurons un ou deux bateaux de cette classe. Autre nouveauté, les courses vont commencer à midi le vendredi pour se terminer à 17 h ou 18 h. Les Régates, c’est comme un congé férié non-officiel à Valleyfield », de lancer le président, tout en spécifiant que les épreuves de samedi et dimanche se dérouleront comme dans le passé, de 10 h à 16 h.

« Les membres du conseil d’administration ont gardé leur motivation pendant tout ce temps. Ce sera un premier événement pour la directrice générale Émilie Daoust et 6 nouveaux membres du CA. Nous avons tous hâte », a conclu Didier-Bernard Séguin.

La programmation des 82es Régates de Valleyfield a été lancée en présence de Didier-Bernard Séguin, président du comité organisateur, Émilie Daoust, directrice générale, Miguel Lemieux, maire de Salaberry-de-Valleyfield, et Claudéric Provost, directeur général de Valspec.

(Photos : Denis Bourbonnais – La Voix Régionale)

Denis Bourbonnais

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!