Ce vendredi 19 mars 2021, le personnel en soins infirmiers effectue un sit-in à l’Urgence de l’Hôpital Anna Laberge de Châteauguay.

Selon, Mélanie Gignac présidente du Syndicat des professionnelles en soins de Montérégie-Ouest, le sit-in aurait débuté peu après l’arrivée des infirmières du quart de soir à l’Urgence. « Elles se sont fait dire qu’il manquait 8 infirmières. Nous fonctionnons actuellement à 50% du personnel. Les infirmières revendiquent, du personnel qui n’existe pas au CSSSIMO ».

 

La présidente de la FIQ, précise que cela fait un an que le personnel de catégorie 1, soit les infirmières et infirmières auxiliaires redouble, tripe leur ardeur. « Elles sont épuisées. Comment voulez-vous faire fonctionner un hôpital avec seulement 50% du personnel requis ? On a atteint le fond, même les médecins dénoncent la situation. Malgré que nous nous sommes fait couper nos vacances, malgré le délestage, le temps plein obligatoire jusqu’au 12 mars, le déplacement de personnel et les quarts de 16 heures, nous avons continué de répondre à l’appel. Ça fait un an que les professionnelles des soins de la santé donnent et donnent et ce malgré les démissions qui s’accumulent ».

 

Également, Mme Gignac souligne que le sit-in est la dernière voix des infirmières pour se faire entendre.  « Il n’y a pas de lumière au bout du tunnel sauf diminuer l’offre de services. Nous n’avons plus d’infirmières pour la prestance des soins. Le ministre Dubé doit venir mesurer la situation et réaliser que le CISSSMO est la vache maigre du système ».

Mélanie Calvé

Mélanie Calvé

Journaliste

Laisser un commentaire