À une semaines de la rentrée scolaire pour les écoles secondaires, un nombre considérable d’adolescents n’ont pas reçu leurs deux doses de vaccination. Fait plus qu’étonnant, si l’adhésion à la première dose a été un succès dans les écoles secondaires, il en est tout autre pour la deuxième dose.

Selon les données publiées par le journal Le Devoir, en date du 30 juillet dernier, il est possible de constater que les adolescents sont loin d’avoir fait la file pour recevoir la deuxième dose de vaccination cet été. En fait, aucune école secondaire dans le Suroît ne dépasse la barre des 38 % de ses élèves complètement vaccinés.

Difficile d’interpréter la situation. Pierre, nom fictif, est enseignant à l’école secondaire de la Cité-des-Jeunes, explique que plusieurs élèves ne se sont pas préoccupés de la deuxième dose pendant la période estivale.

« Il y a quelques explications, dit l’enseignant. Premièrement, il faut savoir que tous les élèves qui ont été vaccinés à l’école en juin dernier, ont eu un rendez-vous pour une deuxième dose en septembre, soit lors de la rentrée scolaire, il ne faut pas croire que le pourcentage des deuxièmes doses restera aussi bas. En septembre, il y aura des jours de vaccination dans les écoles. »

Pierre indique qu’advenant un faible taux de participation à une deuxième dose, qu’il ne serait pas surpris que les élèves doivent porter le masque de façon permanente en classe. « Je ne le souhaite pas, mais ça peut arriver. Surtout en début d’année, le temps que les élèves reçoivent leur deuxième dose. Lorsque l’on regarde les chiffres et que l’on sait que le variant Delta fait des ravages, il n’y a pas de chance à prendre. Je crois que si jamais le taux de deuxième dose reste très bas, que le ministère rendre le masque obligatoire de façon permanente. Advenant cette réalité, les non-vaccinés deux doses n’auront qu’eux à blâmer. »

NDLR: Le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge a annoncé le mardi 24 août que le retour en classe se déroulera avec le port du masque obligatoire pour tous les élèves de la Montérégie.

Le Suroît compte 8 établissements scolaires de niveau secondaire. C’est à l’école secondaire de la Baie-Saint-François, située à Salaberry-de-Valleyfield, que le taux de vaccination deux doses est le plus bas. Il se situe à 28,22 % alors que le taux de participation à la première dose était de 80, 21 %.

Au public, c’est à l’école secondaire de la Cité-des-Jeunes, à Vaudreuil-Dorion, que le taux de participation à la première dose a été le plus élevé. Celui-ci a été de 85,54 %. Au privé, les élèves du Collège Bourget à Rigaud ont été nombreux à recevoir la première dose. 90,19 % des étudiants ont été vaccinés une première fois et 46,35 % de ceux-ci ont reçu une deuxième dose.

« C’est très simple. Les adolescents qui ont reçu une deuxième dose, c’est que la majorité d’entre eux ont fait devancer leur date de vaccination. Il y a également les élèves qui avaient reçu une première dose à l’extérieur des écoles. Eux, ils ont eu une date de deuxième dose à l’extérieur. Cependant, dans plusieurs cas, c’était après le 30 juillet. Cela explique donc le faible taux de participation à une deuxième dose lorsque les informations ont été données. »

 Taux de vaccination par école

École secondaire de la Cité-des-Jeunes
1re dose : 85,54 %
2e dose : 32,85 %

École secondaire de la Baie-Saint-François
1re dose : 80,21 %
2e dose : 28,22 %

École secondaire des Patriotes-de-Beauharnois
1re dose : 83,98 %
2e dose : 30,17 %

École secondaire Arthur-Pigeon
1re dose : 77,35 %
2e dose : 30,76 %

École secondaire Soulanges
1re dose : 87,04 %
2e dose : 36,24 %

École Châteauguay Valley Regional High School
1re dose : 80,17 %
2e dose : 37,63 %

Collège Bourget
1re dose : 90,19 %
2e dose : 46,35 %

Collège Bourget (Éducation anglaise)
1re dose : 100 %
2e dose : 37, 50 %

École secondaire du Chêne-Bleu
1re dose : 84,83 %
2e dose : 37,27 %

Steve Sauvé

Steve Sauvé

Journaliste

Laisser un commentaire