Le mois dernier, plus d’une centaine de personnes ont répondu à l’invitation des députés de Beauharnois, de Huntingdon et de Soulanges, pour une rencontre virtuelle avec la ministre déléguée au Développement économique régional, Madame Marie-Eve Proulx. Ainsi, des élus, des entrepreneurs et plusieurs acteurs économiques de l’ouest de la Montérégie ont assisté à l’échange virtuel.

En premier lieu, Madame Proulx a fait un survol de tous les programmes d’aide aux niveaux provincial et fédéral ainsi que toutes les mesures compensatoires et de soutien que les gouvernements ont mis en place rapidement afin de répondre aux besoins des individus et des entreprises en ces temps exceptionnels. Elle a annoncé, en primeur, que le gouvernement du Québec injectait $100 M supplémentaires aux fonds local d’investissement (FLI) dans le contexte de la Covid-19, un soutien important pour les entreprises.

 

Également, elle a expliqué que le déconfinement graduel a amené avec lui une certaine relance économique depuis le 4 mai dernier. « J’aime bien voir les opportunités, car c’est souvent en temps de crise qu’on adopte de nouvelles avenues, de nouvelles façons de faire, nous permettant d’innover et ainsi devenir une meilleure société, d’améliorer la qualité de vie et de repositionner notre économie » a mentionné la ministre.

 

La crise actuelle nous aura permis de développer des secteurs d’activités où il y avait une résistance de la part de certains corps professionnels. Elle a cité en exemple les patients qui peuvent maintenant recevoir des services en télémédecine ou effectuer une rencontre en téléconsultation. De même, la tenue de procès judiciaires qui peuvent être tenus en ligne ainsi que plusieurs autres services juridiques. Une très bonne nouvelle pour nos milieux ruraux que d’avoir accès à des spécialistes même à distance. Enfin, la création du Panier bleu qui vise à favoriser l’achat local démontre l’importance de promouvoir l’investissement dans les entreprises du Québec.

 

La ministre a également discuté de la consultation régionale sur la relance économique qu’elle est actuellement à mettre en place pour déterminer les projets prioritaires pour notre région. À cet effet, les mandats de réflexion devront être terminés au plus tard le 15 juillet 2020.

« Je fais de la politique pour qu’on occupe tout le territoire et que tout l’monde puisse avoir des services de qualité, peu importe où il se trouve. Chaque région a son apport et sa vitalité pour l’économie du Québec. Une grande valeur, ce qu’il faut mettre de l’avant c’est l’équité interrégionale et poser des gestes en ce sens,» de conclure Madame Proulx.

 

 

 

 

 

Mélanie Calvé

Mélanie Calvé

Journaliste

Laisser un commentaire