Le 3 septembre dernier, Simon Jolin-Barrette, ministre de la Justice et ministre responsable de la région de la Montérégie était de passage à Salaberry-de-Valleyfield afin d’annoncer des investissements de 46,5 millions de dollars dans la Montérégie Ouest afin de réaliser deux projets importants.

Sur la photo, Claude Reid député de Beauharnois est accompagné du ministre Simon Jolin-Barrette

Le premier projet concerne l’agrandissement de l’école secondaire Baie Saint-François. Le député de Beauharnois, monsieur Claude Reid, a précisé que l’investissement de 15 millions de dollars, annoncé l’an dernier était une première depuis 1970. « Au cours des derniers mois, le Centre de services scolaire, en collaboration avec le ministère de l’Éducation, ont procédé à un ajustement afin de répondre aux besoins futurs. C’est donc une bonification de 17 millions supplémentaires qui est annoncée aujourd’hui pour compléter le projet d’agrandissement de l’école » a souligné le député.

 

Ainsi, le projet qui totalisera la somme de 32 millions de dollars qui permettra d’offrir 700 places élèves, la construction de 25 classes supplémentaires et l’ajout de 2 gymnases. Le ministre Simon Jolin-Barrette a précisé que bien qu’aucun échéancier n’était prévu pour l’instant, mais que plus rapidement que le projet sera mis en branle, mieux ce sera. Le directeur du Centre de service scolaire a rajouté que des appels d’offres devraient être annoncés au cours de l’hiver.

 

Construction d’une nouvelle école à Les Cèdres

 

Pour sa part, Marilyne Picard, députée de Soulanges a annoncé la construction d’une nouvelle école primaire comprenant 26 classes. « Les besoins sont très grands dans la région de Soulanges, particulièrement à Les Cèdres où des classes modulaires ont été aménagées depuis quelques années. De concert avec la municipalité et la direction du Centre de services des trois lacs, les intervenants du milieu étudient présentement toutes les possibilités afin de répondre adéquatement aux besoins urgents de la région.

 

Questionnée à savoir si un terrain était envisagé pour la construction de la nouvelle école, considérant le fait que la majorité des espaces disponibles dans la municipalité sont zonés agricoles, madame Picard a répondu que des discussions étaient en cours actuellement entre la municipalité et le Centre de services des trois lacs afin d’évaluer les possibilités. Précisons que les travaux d’infrastructures scolaires devront désormais être réalisés selon la nouvelle vision gouvernementale en matière de construction, d’agrandissement et de rénovation d’écoles. Inscrite dans une perspective d’intégration à la communauté et de développement durable, la nouvelle génération d’écoles sera adaptée aux nouvelles méthodes d’enseignement. Les espaces communs favoriseront la socialisation et le sentiment d’appartenance des élèves. Les nouvelles écoles arboreront également une toute nouvelle identité architecturale mettant en valeur des accents de bleu et des matériaux du Québec, principalement le bois et l’aluminium.

Mélanie Calvé

Mélanie Calvé

Journaliste

Laisser un commentaire