La nouvelle a eu l’effet d’un coup de tonnerre dans la région : le député sortant Guy Leclair a décidé de renoncer à la campagne électorale dans la circonscription de Beauharnois. Celui qui a été député dans la circonscription pendant dix ans a expliqué sa décision par voie de communiqué dans ces mots : « j’estime que l’élection du Parti Québécois est trop importante pour que mon cas personnel détourne l’attention de nos propositions généreuses et pragmatiques, de notre combat pour l’indépendance, de notre équipe qui, je le sais, saura si bien servir les Québécoises et les Québécois. »

Claude DeBellefeuille, députée du Bloc Québécois (2006-2011), et Serge Deslières, député du Parti Québécois (1994-2008), ont tenu à appuyer Mireille Théorêt lors de son lancement.

C’est ainsi que l’exécutif du Parti Québécois dans la circonscription a décidé de trouver un nouveau candidat pour remplacer Monsieur Leclair, à trois semaines du jour de scrutin. Le choix s’est arrêté rapidement sur Mireille Théorêt.

Celle-ci est directrice de la Fondation du Collège de Valleyfield depuis 2011, et a été l’attachée politique de Claude DeBellefeuille alors qu’elle siégeait pour le Bloc québécois. Celle qui dit avoir grandi dans des locaux électoraux est militante pour le Parti québécois depuis sa tendre enfance. Son expérience politique ajoutée à ses qualités personnelles et professionnelles en faisaient la candidate idéale. « Quand j’embarque, c’est à 300 %. J’ai toujours été comme ça ! » a-t-elle affirmé avec enthousiasme en entrevue, lors de son lancement de campagne. Elle souligne d’ailleurs le fait qu’elle est officiellement candidate, ayant obtenu en peu de temps les 1000 signatures nécessaires pour la déposition de candidature auprès du DGEQ.

Questionnée à savoir ce qui l’avait poussée à se lancer alors que la campagne est bien amorcée, Madame Théorêt a répondu simplement qu’elle a toujours été impliquée en politique. « Je ne voulais pas que l’on perde le comté, » a-t-elle expliqué, avant d’ajouter « Quand le train passe, tu as deux choix : tu embarques ou tu le laisses passer. » La décision a été facile à prendre, a-t-elle indiqué.

Lors de son lancement de campagne, Madame Théorêt a expliqué à la centaine de militants et amis sur place qu’elle serait une députée terrain, à l’écoute des gens d’ici : « Je veux travailler en collaboration avec les gens tant des milieux économiques, de la santé, de l’éducation et du communautaire pour faire en sorte que la circonscription de Beauharnois poursuive son expansion et que les gens puissent s’épanouir dans notre magnifique région ». C’est sa capacité à consulter et à travailler avec l’ensemble de la population qui fera d’elle une députée d’exception, souligne-t-elle.

Mona Rochon

Mona Rochon

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!