Certaines écoles de la région ne peuvent offrir pour l’heure des petits-déjeuners par manque de bénévoles.

Chaque année, c’est approximativement 80 élèves par école qui bénéficient d’un petit-déjeuner complet chaque matin. Le menu offert par le club varie tous les jours incluant les 3 groupes alimentaires essentiels pour bien débuter la journée.

Selon Madame Tania Angulo, conseillère en engagement collectif pour le club des petits-déjeuners, des enfants provenant de toutes les classes sociales comptent sur ce service essentiel puisqu’il y a plusieurs raisons qui expliquent qu’ils ne déjeunent pas le matin. Certains enfants n’ont pas faim en se levant, sans les déjeuners offerts à leur école, ils ne mangeraient qu’à la collation. D’autres se lèvent très tôt le matin et font un long trajet en autobus. D’autres n’ont simplement pas suffisamment de denrées à la maison.

Le Club des petits-déjeuners est ouvert à tous les enfants. « Nous ne désirons pas stigmatisés les enfants. Notre objectif est que tous les jeunes puissent commencer la journée le ventre plein et ce peu importe la raison pour laquelle ils ne déjeunent pas à la maison. Nous désirons leur offrir un environnement sain auprès de bénévoles aimant afin qu’ils puissent acquérir de saines habitudes alimentaires qui les suivront toutes leur vie », précise Madame Angulo.

Pour chaque école, c’est en moyenne 2-3 bénévoles qui s’activent tous les matins pour les jeunes en plus d’une bénévole en chef qui est chargée de tout coordonner. Les gens intéressés à s’impliquer peuvent communiquer directement auprès de l’école de leur quartier. Le Club des petits déjeuners demande une implication minimale de 2 heures par semaines.

Mélanie Calvé

Mélanie Calvé

Journaliste

Laisser un commentaire