À la suite de l’enquête sur remise en liberté de Mark Gonsalves, un homme qui est accusé de tentative de meurtre survenue à Beauharnois le 21 septembre dernier, la juge Marie-Chantal Doucet a fait savoir, le vendredi 15 novembre, que les garanties offertes par la défense étaient largement insuffisantes pour permettre à l’accusé d’intégrer un centre de désintoxication.

Le parcours criminel de Mark Gonsalves comporte plusieurs pages d’antécédents judiciaires. L’homme de 32 ans, qui est père d’un enfant, dispose d’un mode de vie oisif et il est sans emploi. Consommateur de drogues dures, il a tenté de convaincre la juge Doucet de l’autoriser à purger sa détention préventive dans son centre de désintoxication.

Une interdiction de publication sur l’ensemble des éléments qui ont été présentés pendant l’enquête a été prononcée par la juge Doucet. Rappelons que Mark Gonsalves est le principal suspect dans une tentative de meurtre survenue le 21 septembre dernier à Beauharnois.

Il est également accusé d’introduction par effraction, d’avoir déchargé une arme à feu avec insouciance, de vol qualifié, de possession non autorisée d’arme à feu et de ne pas s’être soumis à des ordonnances de probation.

La cause reviendra à la Cour ultérieurement.

Steve Sauvé

Steve Sauvé

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!