Il veut qu’un psychiatre le reconnaisse non responsable de ses actes | VIVA MÉDIA Skip to main content

Un homme qui fait face à la justice pour l’incendie criminel de sa résidence refuse qu’un psychiatre qui l’a rencontré le reconnaisse comme état responsable de ses actes.

Michel Leduc de Salaberry-de-Valleyfield, a fait savoir, le vendredi 22 mars au palais de justice de Valleyfield, via son avocate Martine Thibodeau, qu’il compte demander une contre-expertise médicale sur sa responsabilité criminelle.

Michel Leduc est formellement accusé d’avoir mis le feu à sa résidence, située sur la rue Mercier dans le secteur Saint-Timothée à Salaberry-de-Valleyfield. Présent au palais de justice de Valleyfield, le vendredi 22 mars, Michel Leduc a préféré quitter l’établissement plutôt que de comparaitre devant le juge Joey Dubois. D’ailleurs la relation entre l’accusé et son avocate semble difficile puisque cette dernière a indiqué au tribunal que si la relation avec son client ne s’améliorait pas, qu’elle comptait se retirer du dossier lors de la prochaine comparution qui est prévue le lundi 3 juin.

« Vous me dites qu’il compte trouver lui-même un spécialiste pour faire une évaluation psychiatrique sur sa responsabilité. C’est particulier. Avisez votre client que sa présence est requise le 3 juin prochain », indique le juge Dubois à l’avocate de la défense.

En plus de l’accusation d’incendie criminel, Michel Leduc fait également face à une accusation de conduite avec les facultés affaiblies.

Steve Sauvé

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!