5 ans de prison pour un vol à main armée dans une bijouterie | VIVA MÉDIA Skip to main content

Marcel Gosselin a été condamné à purger une peine de 5 ans de détention par la juge Marie-Chantal Doucet, le mercredi 6 octobre au palais de justice de Valleyfield.

Marcel Gosselin et son complice, identifié comme étant Alain Brunet, se sont présenté dans une bijouterie située sur le boulevard Anjou à Châteauguay en juillet dernier dans le but de commettre un vol qualifié. Lors du délit, le duo était armé. Gosselin dissimulait une arme de poing à la taille alors que Brunet était en possession d’une arme longue avec laquelle il a brisé le présentoir afin de s’emparer des bijoux.

Citoyens courageux

Marcel Gosselin et son complice étaient loin de se douter que quatre citoyens allaient s’interposer. En effet, 3 individus ont sauté sur Marcel Gosselin afin de le maîtriser alors qu’un autre homme en a fait de même pour Alain Brunet. Or, ce dernier est parvenu à prendre la fuite. Son déguisement ainsi que son arme ont été retrouvés dans un boisé à proximité. Alain Brunet n’a jamais été retrouvé par les forces de l’ordre à la suite de sa fuite. Fait important, l’homme qui est en cavale depuis juillet dernier serait atteint d’un cancer et il serait en phase terminale.

Dans le box des accusés, Marcel Gosselin a reconnu ses torts. L’homme de 57 ans aux multiples antécédents judiciaires prendra le chemin du pénitencier pour les 5 prochaines années. Ce n’est pas son premier passage dans un établissement fédéral. Parmi les nombreuses peines qu’il a jadis purgées, il a à deux occasions pris le chemin du pénitencier.

En plus de la peine de 60 mois, à laquelle seront soustraits 4 mois et demi de détention préventive, Marcel Gosselin a vu la juge Doucet prononcer une ordonnance lui interdisant d’avoir en sa possession des armes à feu, arbalètes, armes prohibées, armes à autorisation restreinte, dispositifs prohibés, munitions, munitions prohibées et substances explosives, et ce à perpétuité.

 

Steve Sauvé

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!