En raison des conditions météorologiques qui perturbent le réseau routier, la Sûreté du Québec a augmenté la présence policière dans les secteurs névralgiques afin d’intervenir rapidement sur les lieux des collisions et sorties de route.

Considérant l’accumulation de neige sur la chaussée ainsi que la visibilité réduite en raison des forts vents, les conducteurs doivent redoubler de prudence et adapter leur conduite en réduisant leur vitesse et en conservant une distance sécuritaire entre les véhicules.

Rappelons que les policiers peuvent émettre des constats d’infraction aux conducteurs qui n’adaptent pas leur vitesse aux conditions climatiques et routières même s’ils respectent la limite de vitesse indiquée.

En vertu de l’article 330 du Code de la sécurité routière, le conducteur doit réduire sa vitesse lorsque les conditions de visibilité sont rendues insuffisantes à cause de l’obscurité, du brouillard, de la pluie ou de précipitations ou lorsque la chaussée est glissante ou pas entièrement dégagée.

 

Présentement, la circulation est au ralenti en raison d’une visibilité presque nulle à certains endroits. Les policiers de la Sûreté du Québec, notamment au niveau du réseau autoroutier, effectuent de la patrouille de retenue pour faire ralentir la circulation. Cette mesure est mise en place afin d’assurer la sécurité des usagers de la route et prévenir les collisions. Il est donc demandé aux conducteurs de ne pas dépasser les véhicules des policiers lorsqu’ils effectuent de la patrouille de retenue.

 

La patrouille de retenue a fait l’objet d’une capsule SQtv afin d’informer les citoyens sur cette intervention policière ainsi que les raisons pour lesquelles elle est mise en place.

Mélanie Calvé

Mélanie Calvé

Journaliste

Laisser un commentaire