Un projet pilote visant l’implantation d’une nouvelle signalisation destinée aux camions sur la route 201, à Salaberry-de-Valleyfield, sera mis en place à compter du 18 décembre 2017, et ce, pour une durée de trois mois.

La ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie et ministre responsable de la région de la Montérégie, Madame Lucie Charlebois, au nom du ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, M. André Fortin, en a fait l’annonce le 12 décembre dernier. « À terme, ce projet pilote nous aidera à poser les actions nécessaires afin d’assurer la fluidité de la circulation ainsi que la sécurité des usagers de la route, » a-t-elle affirmé.

La signalisation interdira la circulation de tous les camions dans la voie de gauche sur le boulevard Monseigneur-Langlois, entre les rues Fabre et Ellen, tous les jours entre 7 h et 19 h, incluant les camions qui effectuent des livraisons locales. En effet, il leur sera également interdit de tourner à gauche à l’intérieur de cette zone. Par ce projet pilote, le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports souhaite évaluer l’efficacité d’une mesure restrictive partielle pour le camionnage sur la fluidité de la circulation aux heures d’affluence sur la route 201.

Monsieur André Fortin, du ministère des Transports du Québec, précise qu’à l’heure actuelle, environ 90 % des camions lourds empruntent déjà la voie de droite. La nouvelle mesure n’ajoutera que 10 % de camions dans cette voie de droite, et ne devrait donc pas avoir d’impact majeur sur la circulation locale.

Pendant cette période, le Ministère assurera une surveillance accrue de l’état de la circulation afin d’apporter des ajustements au besoin. Il est à noter que la durée du projet pilote pourrait varier selon les observations qui seront effectuées sur le terrain. Pour la sécurité des usagers de la route et celle des travailleurs, le respect de la signalisation en place est essentiel.

Le député de Beauharnois, Monsieur Guy Leclair, qui a fait plusieurs démarches depuis 2014 afin de trouver une solution aux problèmes engendrés par la circulation des camions lourds, a salué cette nouvelle initiative. « Il faut s’assurer de bien mesurer l’impact de cette mesure sur l’ensemble des personnes concernées : les commerçants, les résidents, les camionneurs, les industries et les forces de l’ordre, » a-t-il souligné.

Mona Rochon

Mona Rochon

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!