Le directeur du Service de sécurité incendie de Salaberry-de-Valleyfield, Michel Ménard, confirme que le dossier de l’incendie qui a ravagé la tabagie Maden le mardi 2 juin a été transféré à la Sûreté du Québec pour une enquête.

Selon M. Ménard, le feu pourrait avoir pris naissance à l’extérieur du commerce qui est spécialisé dans la vente de produits de fumeurs. « Le feu a longé le mur et il s’est dirigé dans l’entretoit, explique Michel Ménard. Les dommages sont importants. Ça sera à l’assureur de prendre la décision à savoir si le bâtiment sera rénové ou détruit. »

La rapidité d’intervention des sapeurs a fait une grande différence. « L’incendie a rapidement été maitrisé, précise M. Ménard. Au total, une trentaine de pompiers étaient sur place. »

Depuis un certain temps, les pompiers de Salaberry-de-Valleyfield sont excessivement sollicités. Michel Ménard confirme que les appels se font nombreux. « Il y a beaucoup d’intervention depuis un certain temps. Nous sommes très occupés. »

Steve Sauvé

Steve Sauvé

Journaliste

Laisser un commentaire