Le 19 octobre dernier, 200 bénévoles ont uni leurs efforts afin de végétaliser un nouveau parc situé à l’espace Cécile-Deschamps dans le quartier Saint-Timothée.

Ainsi, grâce à cet important engagement communautaire, 350 arbres ont été plantés en moins d’une heure. Une trentaine d d’élèves de l’école secondaire de la Baie Saint-François et plusieurs membres de la famille de madame Cécile Deschamps figuraient parmi les personnes présentes. Rappelons que madame Deschamps est une bénévole émérite ayant œuvré au sein de la collectivité communautaire timothoise pendant plus de 50 ans et à qui revient l’appellation du site.

 

Une précieuse zone de biodiversité

 

Chênes, érables, noyers, pins, cerisiers, bouleaux et épinettes ont été plantés à l’arrière du Centre sportif et culturel de Saint-Timothée. « Ce lieu était sous-utilisé. Il s’agit d’un espace vert à haut potentiel. Nous avons donc pris la décision d’en créer deux environnements complètement différents, l’un pour les citoyens et l’autre pour la nature », explique Marie-Lou Lacasse, conseillère en environnement à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield.

 

De ce fait, les citoyens pourront se ressourcer dans ce nouveau parc, alors que la zone de reboisement sera laissée sans tonte afin de permettre à la nature et à la biodiversité de se réapproprier l’endroit, en raison de la régénération du boisé. L’espace Cécile-Deschamps s’ajoute donc à la liste des lieux identifiés comme étant une « zone de biodiversité », comme le sont la Place Viateur-Daignaut (à l’arrière de l’édifice Raphaël-Barrette) et le parc linéaire de la rivière Saint-Charles.

 

Ce projet a été réalisé dans le cadre du projet Kilométrage carboneutre, un projet consistant à compenser symboliquement les émissions de gaz à effets de serre des activités professionnelles d’organismes de la région, essentiellement en kilométrage effectué.

Mélanie Calvé

Mélanie Calvé

Journaliste

Laisser un commentaire