Aménagement de bandes riveraines modèles à Beauharnois et Saint-Zotique | VIVA MÉDIA Skip to main content

En 2021, le Comité ZIP du Haut Saint-Laurent a pu réaliser de nombreux projets grâce à l’obtention d’un financement auprès du Fonds d’action Saint-Laurent (FASL), via son Programme maritime pour la biodiversité du Saint-Laurent (PMB) et grâce au soutien financier du gouvernement du Québec dans le cadre d’Avantage Saint-Laurent, la nouvelle vision maritime provinciale.

Le Comité ZIP du Haut-Saint-Laurent a réalisé un projet d’aménagement de bandes riveraines modèles à Beauharnois et à Saint-Zotique. (Photothèque)

« Ces projets visent à la fois l’atténuation des impacts de la navigation sur les écosystèmes, tout en assurant le maintien et la protection de la biodiversité », mentionne Erin O’Hare, directrice générale du Comité ZIP du Haut-Saint-Laurent. Un projet d’aménagement de bandes riveraines modèles a été réalisé à deux endroits sur son territoire, l’un à Beauharnois et l’autre à Saint-Zotique.

En plus d’améliorer la biodiversité en rive, la bande riveraine est une des stratégies qui permettent d’améliorer la qualité de l’eau des lacs, des cours d’eau ainsi que du fleuve Saint-Laurent. Ces plantations visent à sensibiliser les riverains aux rôles essentiels qu’ont les bandes riveraines dans l’écosystème. De plus, les sites de démonstration procurent des exemples inspirants à suivre pour les municipalités voisines, ainsi que pour les citoyens.

En réponse au rapide déclin des populations d’hirondelle noire, 4 nichoirs ont été installés au courant de l’été avec un soutien financier de l’entreprise W. R. Grace Canada à Salaberry-de-Valleyfield. Il faut savoir que les populations d’hirondelles noires de l’Est nichent presque exclusivement dans des nichoirs artificiels.

« Celles-ci dépendent donc des initiatives comme celles du Comité ZIP HSL afin d’améliorer leur habitat. Les nichoirs ont été installés à Coteau-du-Lac, Saint-Anicet, Saint-Stanislas-de-Kostka ainsi qu’à Salaberry-de-Valleyfield », décrit Erin O’Hare, directrice générale.

Pour la réalisation de ces projets, le Comité ZIP du Haut Saint-Laurent a su compter sur le soutien et l’expertise de nombreux partenaires du milieu. L’organisme invite le public à suivre ses médias sociaux et son site internet pour découvrir les différents projets complétés au cours de l’année 2021.

Denis Bourbonnais

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!