Dernièrement, les enseignants, étudiants et techniciens des départements des sciences du Cégep de Valleyfield ont procédé au dévoilement virtuel de la 11e édition de la revue scientifique, un document résumant et vulgarisant les travaux synthèses des finissants en Sciences de la nature.

Les animatrices de la soirée, Maurane Léger et Sarah-Ann Duval

Crédit : Cégep de Valleyfield

Le dévoilement s’est déroulé en mode virtuel en compagnie d’une soixantaine de membres de la communauté collégiale. C’est avec une prestance très professionnelle et un brin d’humour que Maurane Léger et Sarah-Ann Duval, finissantes en Sciences de la nature et membres du comité de rédaction de la revue, ont animé le lancement de cet ouvrage ayant pour titre Ça, c’est de la science ! En tout, 12 articles ont retenu l’attention du comité de sélection et de rédaction formé de 6 professeurs et de 4 étudiants.

 

Ça, c’est de la science! est une revue exposant des réflexions scientifiques sur des thèmes variés et modernes, par exemple: les vaccins contre la COVID-19, la phytoremédiation, la protection de la biodiversité, les applications des mathématiques dans le domaine de l’ingénierie civile et bien plus encore! Cette production vise principalement à rendre compte de l’omniprésence de la science dans le quotidien de tout un chacun. « C’est un projet qui nous tient à cœur et qui nous permet chaque année de faire rayonner la science auprès des jeunes des écoles secondaires de la région », a souligné Hélène Lévesque, coordonnatrice du programme Sciences de la nature. Elle a également profité du moment pour s’adresser à tous les finissants du programme dont le parcours a été bousculé rapidement par la pandémie : « En cette année bien particulière et pour faire un parallèle avec un milieu que je connais bien, vous avez été de très bons marathoniens depuis le tout début de vos études. Les dernières semaines représentent les deux derniers kilomètres à parcourir; ce sont les plus difficiles, mais les plus euphoriques et gratifiants aussi! Félicitations et bonne continuité dans vos projets universitaires! », de conclure madame Lévesque.

 

Une réplique grand format de la nouvelle page couverture de la revue a également été dévoilée et accueillie par de chaleureux applaudissements! L’aspect graphique des articles confère toujours à la revue un caractère moderne et professionnel qui assure à la version papier de Ça, c’est de la science une popularité incontestée. Des exemplaires seront disponibles dès l’automne à la réception du Cégep et près de 2500 copies seront éventuellement distribuées, entre autres, dans les écoles secondaires de la région. La revue est également disponible en version électronique sur le site Web du Cégep de Valleyfield.

 

La directrice des études, Francine Bélair et le directeur général, Marc Rémillard, ont profité du moment pour féliciter les étudiants et remercier tous les collaborateurs qui, chaque année, permettent à la population de mieux comprendre certains phénomènes scientifiques. « Vous pouvez être fiers du travail accompli et davantage avec ce que nous avons vécu au cours des derniers mois ! Félicitations, également, pour la qualité des textes qui composent la revue cette année ! », a souligné madame Bélair.

 

La Fondation du Collège de Valleyfield a profité de cet événement pour faire tirer 700$ de bourses parmi les étudiants qui se sont démarqués dans ce projet de revue scientifique. D’autres bourses ont également été attribuées par l’Association générale des étudiantes et des étudiants du Cégep de Valleyfield (AGÉCoV) à cinq étudiants dont les clichés exceptionnels ont remporté le concours de photos scientifiques organisé par le comité de rédaction, juste avant qu’une mosaïque photos de toutes les finissantes et de tous les finissants vienne clore cet événement virtuel, avec reconnaissance et émotions.

Mélanie Calvé

Mélanie Calvé

Journaliste

Laisser un commentaire