Dans le cadre de l’opération nationale concertée (ONC) Distraction 2020, l’ensemble des services de police du Québec, en collaboration avec la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) et Contrôle routier Québec (CRQ) s’uniront afin de conscientiser les conducteurs aux dangers liés à la distraction au volant.

Du 18 au 24 septembre 2020 sur l’ensemble du territoire du Québec, de nombreuses opérations policières se tiendront afin d’intervenir auprès des conducteurs distraits par l’utilisation d’un cellulaire, d’un appareil électronique portatif ou d’un écran d’affichage.

 

Rappelons que la distraction au volant réduit l’attention et la concentration du conducteur et augmente les risques d’être impliqué dans une collision. Ce comportement problématique accroît aussi les risques de commettre d’autres infractions au Code de la sécurité routière, car les yeux quittent la route le temps d’un instant.

 

La distraction au volant est l’une des principales causes de collisions mortelles ou avec blessures graves au Québec. Il est prouvé que texter en conduisant à une vitesse de 90 km/h équivaut à traverser un terrain de football les yeux fermés. Également, un conducteur distrait pourrait ne pas voir jusqu’à 50 % de l’information présente dans son environnement. Il regarde sans voir ce qui se passe. Ainsi, la distraction au volant, c’est comme conduire les yeux bandés, ou semi-bandés.

 

Mélanie Calvé

Mélanie Calvé

Journaliste

Laisser un commentaire