L’année 2021 est à peine entamée, mais 21 484 signalements de fraude ont été rapportés auprès des autorités. Au total les fraudes financières représentent une somme de plus de 50 M$.

Les stratagèmes utilisés par les fraudeurs pour arriver à leurs fins sont nombreux et les chemins empruntés pour rejoindre leurs victimes sont diversifiés. En présentielle, par la poste, par internet ou par téléphone, les fraudeurs n’épargnent aucun moyen pour atteindre leurs cibles.

 

Le site internet antifraude du Canada recense plus de 80 catégories de stratagèmes frauduleux différents. Les fraudeurs utilisent tous les prétextes inimaginables. Ils rebondissent rapidement et affinent leurs techniques. D’ailleurs, entre le 6 mars 2020 et le 28 février 2021, plus de 13 553 signalements de fraude liés à la COVID-18 ont été rapportés auprès des autorités canadiennes. Cela représente une perte financière totalisant plus de 7.2 M$.

 

Appel frauduleux de prix gagné

Vous recevez un appel vous informant que vous avez gagné un prix? La prudence est de mise puisqu’il existe une fraude bien ficelée dont l’objectif est frauduleux. Cette variante cible les aînés. Ces derniers reçoivent un appel d’un soi-disant représentant de Sélection du Reader’s Digest ou de Publishers Clearing House. Le fraudeur les informe qu’ils ont remporté une voiture ou de l’argent et que pour obtenir leur prix, ils doivent payer des frais minimes correspondant aux taxes, aux frais juridiques ou aux frais de livraison ou d’expédition.

Contribuables ou Agence du revenu du Canada

Pour ce stratagème, le fraudeur se fait passer pour un employé de l’Agence du revenu du Canada ou de Service Canada et affirme que :

  • votre numéro d’assurance sociale a été compromis;
  • vous faites l’objet d’une poursuite;
  • vous avez des arriérés d’impôt à payer
  • vous avez des soldes en souffrance;
  • vous avez commis un crime financier.

Il vous prévient que si vous ne lui parlez pas immédiatement, vous serez arrêté, condamné à une amende, voire expulsé du pays. Raccrochez. Sachez que l’Agence du revenu du Canada ne communique pas avec les contribuables de cette façon.

Hameçonnage

Cette fraude vise la population générale. Vous recevez un courriel qui semble provenir d’un organisme ou d’une entreprise reconnaissable, comme une banque ou un service d’abonnement en ligne comme Netflix ou Amazon. Le courriel vous informe que vous devez mettre à jour votre compte ou que votre remboursement d’impôt est prêt. Quel que soit le message, il vise à vous amener à fournir des renseignements personnels ou financiers. Également, il est possible que vous receviez un courriel d’hameçonnage comprenant peu de texte pour vous inciter à cliquer sur des liens ou des pièces jointes. Le courriel peut avoir semblé contenir un reçu d’un achat récent, d’un avis de livraison ou d’un message plus urgent, comme un avis de comparution. Si vous cliquez sur le lien ou la pièce jointe, un virus ou un logiciel malveillant infectera votre ordinateur.

Stratagème de rencontre

Depuis le début de la pandémie, le CAFC a constaté une hausse des escroqueries en ligne ciblant les personnes qui sont seules en raison du confinement et des restrictions de voyage. Cela comprend les fraudes qui ciblent des personnes à la recherche de compagnie ou d’amour sur des sites de rencontre et dans les médias sociaux. En 2020, ces arnaques ont fait perdre plus de 18,5 millions $ aux Canadiens.

Comment vous protéger?

Tour d’abord, souvenez-vous que si la situation qui vous est présentée vous semble trop belle pour être vraie, c’est qu’elle ne l’est probablement pas! N’ayez pas peur de dire non et de couper toutes communications. Faites vos propres recherches, multipliez les vérifications.

 

Méfiez-vous des appels non sollicités où l’on vous demande des renseignements personnels, ne donnez jamais vos informations personnelles si ce n’est pas vous qui avez composé le numéro.

Méfiez-vous des frais initiaux. Certains fraudeurs vous demanderont de payer des frais avant de recevoir des biens, des services ou un prix. Il est illégal pour une entreprise de demander des frais initiaux avant de vous accorder un prêt. De plus, au Canada, il n’y a pas de frais ni de taxes qui s’appliquent aux prix. Si vous gagnez quelque chose, vous le recevez gratuitement.

 

Rappelons que les fraudes mentionnées dans cet article ne représentent qu’un bref échantillonnage des fraudes en vigueur. Souvenez-vous que la prudence est de mise en toutes circonstances. Si vous croyez être victime d’une fraude, communiquez sans tarder avec les forces policières.

 

Source : Centre antifraude du Canada

 

 

 

 

Mélanie Calvé

Mélanie Calvé

Journaliste

Laisser un commentaire