Le lundi 2 août, les citoyens des municipalités de Havelock et des alentours, de Hemmingford, Franklin, Saint-Chrysostome, se rassembleront pour une deuxième fois, en moins d’un mois devant la mairie de Havelock pour s’opposer au projet d’implantation d’une usine d’asphalte sur le bucolique chemin de Covey Hill.

(Photo CLD Haut-Saint-Laurent)

Ce projet a obtenu le consentement de la MRC et du ministère de l’Environnement et de lutte contre les changements climatiques (MELCC). La résolution signée par le conseil municipal de Havelock, à une dernière étape à franchir avant de prendre forme.

Un regroupement de citoyens qui s’opposent au projet demande que l’inspectrice en charge d’aller sur le site de l’usine implantée à l’emplacement des carrières Ducharme et qu’elle constate les manquements présumés aux règlements qui sont identifiés sur des photos du site, photos prises en juillet par des citoyens.

« Cette installation en force, irrespectueuse des règlements, doit être dénoncée. Les retombées néfastes sur l’environnement et sur la sécurité et l’augmentation des déplacements de poids lourds qui en résulteront doivent être largement diffusées. Notre réseau aquifère est fragile, notre air est précieux, nos forêts ne peuvent être mises en danger par une usine comportant de forts risques d’explosion et d’incendie qui sont bien documentés. Covey Hill est le poumon des nombreux Québécois qui viennent s’y promener les fins de semaine, y camper en famille, à vélo, à moto. C’est une région composée d’entreprises agricoles de petite taille. Cueillette de pommes et fumées d’asphalte ne peuvent cohabiter. Faune et flore, espèces en danger, ne peuvent disparaître pour permettre la venue d’une industrie qui n’a pas sa place au sein d’un tel environnement », peut-on lire dans un communiqué de presse acheminé aux médias.

Steve Sauvé

Steve Sauvé

Journaliste

Laisser un commentaire