Depuis 2005, des policiers sont présents dans les écoles primaires et secondaires de la région et agissent comme personnes-ressources en matière de prévention, de relations communautaires et d’interventions jeunesse.

Photographie prise lors de l’année scolaire 2019-2020 des agentes sociocommunautaires Nadia Grondin et Jenny Lavigne.

La présence policière dans les écoles crée un rapprochement avec les jeunes et les différents acteurs scolaires. Depuis quatre ans, les agents sociocommunautaires sont ceux qui visitent les écoles. Lorsque les situations l’exigent, ils sont appuyés par leurs collègues patrouilleurs et enquêteurs. Leur rôle consiste principalement à:

 

Établir des relations avec les jeunes;

 

Faire des présentations sur différents sujets (cybercriminalité, intimidation, conduite responsable (Fêtez sans perdre la tête), violence amoureuse (Projet XOX), campagnes de prévention (Les SEXTOS, c’est de la PORNO!), etc.);

 

Établir des relations étroites et durables avec les écoles et les visiter régulièrement;

 

Cerner les problèmes et les préoccupations qui affectent la vie scolaire (intimidation, cybercriminalité, violence, etc.);

Soutenir leurs collègues de travail (agents et enquêteurs) lors d’interventions en milieu scolaire;

 

Mettre en place, lorsque nécessaire, des plans d’action ou d’intervention ciblés pour contrer certaines problématiques;

 

Informer, soutenir et conseiller les élèves et le personnel scolaire sur des sujets traitant du système de justice et de l’application des lois et règlements. Ce partenariat avec le milieu scolaire est très important pour la communauté et a contribué, au fil des années, à produire des effets positifs sur l’ensemble du milieu.

Mélanie Calvé

Mélanie Calvé

Journaliste

Laisser un commentaire