Le rêve d’enfant de Sabrina | VIVA MÉDIA Skip to main content

Une jeune campivallensienne lourdement handicapée vivra sous peu son plus grand rêve grâce à la fondation Rêves d’enfants.

Sabrina célébra bientôt son dix-huitième anniversaire. Comme plusieurs jeunes filles de son âge, elle adore la musique. Mais, contrairement à ses pairs, Sabrina ne rêve pas bruler les planches jusqu’au petit matin. Sabrina danse depuis quelques années au studio No Gravity et selon sa mère, elle saute et tape des mains sous le rythme de la musique. Son bonheur à elle, c’est ça. Sabrina n’est pas dans la performance, elle est dans le moment présent.

 

Ceux qui connaissent Sabrina la décrivent comme une jeune fille qui rit tout le temps. Sa mère rajouterait qu’elle pleure beaucoup aussi. Sabrina a mal, constamment mal et personne ne sait pourquoi. Bien que les médecins investiguent, la jeune femme ne parle pas, il est donc difficile de connaitre l’origine de sa douleur.

 

Atteinte du syndrome de Wagr, un trouble génétique rare qui entraine d’autres problèmes de santé. Sabrina a eu un cancer des reins, elle est aveugle, à un œil de vitre, est épileptique, à une scoliose en plus d’un retard intellectuel sévère. D’ailleurs, elle a subi 43 opérations depuis sa naissance.

 

Il y a plus de 5 ans, la Fondation Rêves d’enfants a annoncé aux parents de Sabrina que le rêve de leur fille serait réalisé. Malheureusement, les ennuis personnels se sont succédé pour la famille Aumais, déjà à bout de souffle. Durant cette période, la maladie les a tour à tour frappés de plein fouet. Madame Legros a également perdu son emploi. Pour une multitude de facteurs, la famille a repoussé le rêve de Sabrina. Voilà que ce moment tant attendu se réalisera sous peu au plus grand bonheur de la jeune femme qui trépide d’impatience à l’idée de s’envoler vers Walt Disney où l’amatrice de sensations fortes pourra mettre un baume sur sa douleur l’espace d’un tour de manège.

 

Tous les enfants ont un rêve

La Fondation Rêves d’enfants donne aux enfants canadiens gravement malades la possibilité de réaliser leur plus grand rêve. Depuis 1984, 25 000 enfants ont concrétisé leur rêve le plus cher, dont plus de 8000 au Québec.

 

Chaque année, des milliers d’enfants de 3 à 17 ans reçoivent un diagnostic d’une maladie grave, menaçant leur vie. La Fondation s’est engagée à ne jamais refuser à un enfant admissible de réaliser son rêve. « L’organisme amorcera un tournant important puisque nous serons désormais affiliés avec la Fondation Make-Wish Canada. Nous sommes très heureux puisque cela nous permettra de réaliser le rêve de plus d’enfants partout au pays », souligne Madeleine J Godard, directrice coordonnatrice du développement pour la Fondation Rêves d’enfants. Madame J Godard précise également que la Fondation compte sur les dons du public, les entreprises partenaires telles que Patrick Morin qui dans le cadre du rêve de Sabrina se sont engagé à remettre une somme considérable ainsi que sur les collectes de fonds organisées par la communauté.

 

« C’est important de réaliser le rêve des enfants malades. Cela leur permet de se concentrer sur un projet positif et de se projeter dans l’avenir. Nous recevons toutes sortes de demandes de rêves. Certains rêvent de voyager, de rencontrer une célébrité, d’avoir une console de jeux. Je me souviens d’un petit garçon qui rêvait d’aller manger un sandwich aux bananes avec un Minion », raconte Madame J Godard.

 

Pour soutenir Sabrina et sa famille

Du 1er au 15 novembre, les gens intéressés à contribuer au rêve de Sabrina peuvent se rendre au Patrick Morin. Il suffit de préciser à la caissière que vous désirez remettre un don pour la jeune fille. Également, Madame Legros, souligne que Sabrina est à la recherche d’une accompagnatrice pour participer aux cours de danses qu’elle aime tant. Si vous pouvez aider, n’hésitez pas à communiquer avec elle via sa page Facebook personnelle.

Mélanie Calvé

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!