L’équipe équestre de la Sûreté du Québec (SQ) était de passage à Salaberry-de-Valleyfield, le 7 mars vers l’heure du dîner.

L’agente-patrouilleuse Daoust et sa monture (Photo: Mona Rochon)

L’agente-patrouilleuse Sarah Daoust a expliqué au Journal que les cavaliers sortaient à l’occasion dans les villes du Québec afin d’entraîner les chevaux. Ceux-ci doivent en effet s’habituer à voir des gens, parfois des foules. Ils doivent aussi s’habituer aux bruits de la ville : les voitures, les camions qui font beaucoup de bruit. L’un des chevaux était d’ailleurs un peu énervé par le bruit des freins d’un camion de la Ville. Fort heureusement, les agents sont formés pour bien entraîner leurs chevaux et pour les calmer dans de telles situations !

Ils étaient de passage dans le but de les préparer à la parade de la Saint-Patrick, qui aura lieu dans deux semaines à Montréal. Leur participation à de tels événements est toujours appréciée des foules.

L’équipe équestre : une nouveauté de la SQ

L’équipe équestre existe depuis trois ans, maintenant. Elle fait le tour du Québec, visitant autant les villes de région que les grandes villes comme Montréal ou Québec. L’équipe s’agrandit chaque année : elle compte maintenant une quinzaine de cavaliers, et couvre l’ensemble du Québec.

L’agente Daoust a indiqué qu’il s’agissait de la première sortie à Salaberry-de-Valleyfield, mais qu’il y en aurait d’autres. « La réponse des gens est tellement positive ! » explique-t-elle.

Mona Rochon

Mona Rochon

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!