Il plaide coupable à plus d’une douzaine de chefs d’accusation

Pierre-Luc Audet a reconnu sa culpabilité sur plusieurs chefs d’accusation. (Photo: Facebook)

Pierre-Luc Audet a reconnu sa culpabilité à une multitude de chefs d’accusation le jeudi 20 septembre au palais de justice de Valleyfield.

Pierre-Luc Audet a été condamné par le juge Bertrand Saint-Arnaud à purger une peine de 9 mois de détention après avoir plaidé coupable à plus d’une douzaine d’accusations. Entre autres, il a reconnu sa culpabilité à plusieurs bris d’engagement, à des infractions relativement à la possession de stupéfiants, d’avoir effectué des menaces de causer la mort ainsi qu’une accusation de voie de fait ayant causé lésion à l’endroit d’une dame. 

Bien que le magistrat ait entériné la suggestion commune présentée par les juristes, Pierre-Luc Audet pourra bénéficier d’une libération dans les prochaines semaines. Le temps passé en maison de thérapie à la suite d’une de ses arrestations ainsi que celui en détention préventive font en sorte que sept mois d’emprisonnement ont été soustraits de la peine imposée.

« En plus de la période de probation, vous devrez respecter une période de probation de deux ans, ajoute le juge Saint-Arnaud. La première année se déroulera avec des suivis. De plus, il vous est formellement interdit de consommer des stupéfiants ou de l’alcool. De plus, vous n’aurez pas le droit de posséder des armes à feu. Finalement, vous ne pouvez communiquer de quelques façons que ce soit avec la dame que vous avez frappée. »

Afin d’expliquer son comportement, Pierre-Luc Audet a mentionné au juge qu’il vivait une rechute de consommation lorsqu’il a commis ses délits.

 

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *