Elle prend l’argent de son avocat pour faire réparer sa piscine

Chantal Riendeau a informé le juge qu’elle a pris l’argent de sa défense pour réparer sa piscine. La dame s’est donc défendue seule sans avocat. (Photo Steve Sauvé)

Coupable de contact sexuel et de leurre informatique sur un mineur de 16 ans, Chantal Riendeau s’est présentée devant le juge Éric Hamel sans avocat. La trentenaire, mère de sept enfants, prétend avoir dépensé son argent pour faire réparer sa piscine plutôt que de s’engager un avocat pour ses représentations.

Lors de la tenue des représentations sur sentence dans les dossiers pour lesquels elle a été reconnue coupable, Chantal Riendeau, a informé la Cour qu’elle comptait se représenter seule. «Je n’ai plus d’avocat, dit la coupable. J’en avais une, mais je ne l’ai pas payé. J’ai pris mon argent pour faire changer ma toile de piscine. La ville me l’exigeait.»

 Devant la situation, la représentante du Directeur des poursuites dans le dossier, Me Mylène Brown a souligné au juge Hamel que Chantal Riendeau avait eu recours à trois avocats durant la procédure. «Je trouve particulier qu’elle souhaite repousser les représentations sur sentence, indique Me Brown au juge Hamel. Elle a choisi de prioriser de réparer sa piscine plutôt que d’assurer sa défense. Elle vient à la Cour en disant qu’elle a reçu une lettre de la ville pour sa piscine. Toutefois, le document qu’elle expose est daté de cinq mois après qu’elle ait été reconnue coupable.»   

Devant la situation, le juge a demandé à ce que l’accusée fasse sa propre représentation. Dans un exposé décousu, Chantal Riendeau fait valoir que le minimum prévu par la loi pourrait être applicable. Le Code criminel prévoit une peine minimale de 90 jours de détention à être purgés de façon discontinue est possible pour une personne coupable de ce genre de délit.

En poursuite, Me Brown a suggéré une peine de 15 mois de détention. Le juge Hamel a pris la cause en délibéré et il fera connaitre sa décision le mardi 11 septembre.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PUBLICITÉ