Rigaud: Hans Gruenwald a fait de sa ville sa priorité

Hans Gruenwald est fier du chemin parcouru en quatre ans. Mais l’actuel maire de Rigaud veut aller plus loin.

« Tu te rends compte que tu n’as pas le temps de tout faire en quatre ans. D’abord depuis les élections de 2013, l’une des premières choses que j’ai fait, ça a été d’étudier le plan de développement stratégique 2010-2020. Tout ce qui a été fait est rattaché à ce plan. Et nous avons de quoi nous réjouir », explique celui qui devra faire face à de l’opposition pour l’élection du 5 novembre.

« Nous avons acheté le terrain dans le parc Oscar Gendron pour être en contrôle de notre propre développement économique. Puis nous avons ajouté le poste de directeur du développement économique à notre équipe pour réaliser de nombreux projets », lance Hans Gruenwald qui déplore que certaines villes tiraient trop la couverte de leur côté dans le développement régional.

De gros dossiers

Parmi les importants dossiers en matière d’infrastructures, les constructions récentes de la caserne incendie, d’un Hôtel de Ville plus moderne et de celui de l’édifice des travaux publics font partie des importantes réalisations. « Dans un de ces dossiers, nous nous sommes fait dire que nous ne prenions pas compte de l’implication citoyenne. Au contraire, nous avons démontré aux gens, avec l’ancien projet de réfection de l’Hôtel de Ville, ça aurait coûté plusieurs millions. Des citoyens sont venus signer le registre à cet effet et nous avons pu dire que les gens ne voulaient pas des rénovations, mais d’une nouvelle bâtisse. Nous sommes donc allés de l’avant avec trois structures neuves », explique le premier citoyen qui dit que le projet de construction de l’édifice des travaux publics va bien.

L’importance de la portée régionale

Hans Gruenwald est un rassembleur qui tient à cœur l’identité régionale. « C’est l’une de nos qualités importantes, la vision régionale. Nous faisons partie d’une équipe pour mettre en place l’écotourisme. Et ça ne se fait pas seul. Pour attirer des gens ici, ils doivent vouloir venir chez nos voisins de Vaudreuil-Soulanges. Par exemple, notre patinoire extérieure, 80 % des gens qui sont venus y patiner étaient de l’extérieur de Rigaud. C’est de l’investissement, mais ça en prend. C’est bon pour notre économie et pour celle de tout Vaudreuil-Soulanges.

Il dit ne pas vouloir que des industries et des commerces. Il désire avoir un éventail d’offres. « Nous voulons que les gens vivent ici, travaillent ici, étudient ici et s’amusent ici », lance celui qui travaille maintenant à un plan directeur pour la protection de la montagne. « Ça fait partie de nos devoirs. Nous travaillons sur ça et le plan de développement stratégique 2018-2033. C’est ce que ça prend et c’est notre mission en ce moment », conclut celui qui demande aux citoyens de trouver du temps pour aller voter le 5 novembre.

 

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PUBLICITÉ