Éric Salvail… Charles Dutoit… Logan Paul… Quoi?

Nicola Di Narzo

Éditorial –

Texte de Nicola Di Narzo, journaliste chez Viva Média

Hier matin, en feuilletant les nouvelles ainsi que mon fil d’actualité Facebook, je suis tombé sur la rumeur du retour possible d’Éric Salvail à Canal V. tout aussi rapidement, je me suis empressé d’aller voir si cette nouvelle était un canular ou si elle était fondée. Je suis alors tombé sur l’article d’Hugo Dumas dans La Presse qui explique clairement le non fondé de cette rumeur.

Encore ce matin, pendant que j’étais sur l’elliptique au gym, j’ai vu que, suite aux accusations portées contre Charles Dutoit, ancien chef de l’Orchestre Symphonique de Montréal, l’enquête interne à l’OSM s’est avérée non concluante.

Je ne prendrai pas parti face aux accusations portées contre l’une ou l’autre des personnalités mentionnées ci-dessus, ce n’est pas mon propos ici. Il est certain que les gestes que les gens posent pouvant porter atteinte à une autre personne, sous quelconque forme que ce soit, sont inacceptables… pour ne pas dire intolérables. Que l’abus soit physique, verbal ou psychologique, ça reste de l’abus! Nous avons entendu bien des témoignages sur les deux cas mentionnés et bien d’autres cas aussi. D’Hollywood à Montréal, il semble y avoir eu, dans les dernières années, une rafale de dénonciations envers des personnalités importantes qui jusqu’alors semblaient plutôt intouchables.

Tant mieux! Oui, c’est vrai, tant mieux! Je suis content que de nombreuses victimes aient trouvé le courage de parler, qu’elles aient brisé le mur de la honte et de la culpabilité pour enfin dénoncer l’injustifiable.

Il reste que le problème risque de continuer avec d’autres noms avec le temps! Oui, ça risque vraiment de continuer parce que nous encourageons de plus en plus, dans notre société, la culture de l’extrême. Nous aimons les téléréalités qui s’apparentent à l’espionnage de salon de nos « matantes » et nous aimons encore plus le rire extrême, la lutte extrême, les « fails » extrêmes, la nourriture extrême, etc. Je ne pointe personne du doigt… j’en fais aussi partie, de ce public.

C’est là que je pense à Logan Paul. Oui, probablement que peu d’entres-vous le connaissent. C’est un YouTuber américain qui a rejoint les 17 millions d’abonnés et a vu sa carrière chuter suite à la publication d’une vidéo dans laquelle il devait aller relever un défi : aller dormir dans la forêt du suicide au Japon. Le simple défi s’est avéré dramatique lorsqu’ils ont, en effet, rencontré une victime du suicide encore sur les lieux (je ne décrirai pas la scène) et qu’ils ont décidé de filmer la scène en riant, bien que certainement, du moins je l’espère, nerveusement. Oui, filmée, publiée et attendu que les médias sociaux se ruent contre la publication pour l’éliminer. Conséquences? Logan Paul et son frère du même coup, bien que pour d’autres motifs, sont devenus les cibles de la haine médiatiques et des commentaires tout aussi haineux en ligne qui s’apparentent étrangement à de l’intimidation.

Et alors, ce qui est fou, pour ma part, c’est de penser que Logan Paul en soit même arrivé à vouloir réaliser un tel défi, qu’Éric Salvail en soit arrivé à un tel comportement ou que Charles Dutoit ait pu ou pas avoir des comportements inadéquats.

En fait, dans le showbizz, il y a beaucoup de pression, beaucoup de désir d’impressionner, d’être les premiers… mais lorsque les sommets sont rejoints, vient aussi le sentiment d’omnipotence! Désormais, plus rien ne peut les arrêter. La popularité donne souvent un pouvoir qui peut être positif, mais tout aussi néfaste et négatif.

Ce n’est pas pour rien que certaines personnes dans la société, dans les entreprises, dans les églises, dans les paliers du gouvernement ou à la télé deviennent narcissiques et, pour certains même, des pervers narcissiques qui pensent que leur pouvoir les habilite à écraser les autres… dans le fonds, ils en viennent à penser qu’ils sont tout simplement au-dessus du respect ou de la loi. 

Soyons honnêtes, plusieurs d’entre-nous avons surement cliqué sur l’article pour voir si Éric était réellement de retour. Quelque part, nous aimerions tous savoir ce qui s’est passé avec lui. Le petit gars, parti de nulle part, devenu vedette de télé et homme d’affaires avec un énorme succès, n’est-il pas, quelque part, le produit de notre soif de plus? Des blagues plus drôles, des sommets plus élevés, etc. S’il en est arrivé à faire des blagues de plus en plus déplacées n’était-ce pas parce qu’il avait une forme d’approbation? Que certains en riaient volontiers?

Je ne suis pas en train de dire que nous sommes les coupables de leurs actions et je n’essaie surtout pas de justifier ces personnages, mais je me pose des questions tout comme vous! Une chose est certaine c’est que nous sommes souvent  contradictoires! Nous sommes contre l’abus, mais lorsque témoins, restons passifs. Nous sommes tous contre l’intimidation, mais comment expliquer les commentaires haineux et personnels sur des plateformes web? S’opposer à une idée est une chose, dénigrer la personne une autre.

Et en même temps, si Charles Dutoit est réellement innocent, allons-nous le réhabiliter socialement? Allons-nous réparer le tort commis? Croyons-nous même possible la rédemption de ceux et celles qui disent reconnaitre leurs erreurs et veulent changer? Le scandale frappe souvent plus fort que la mention de l’innocence et les chutes sont souvent plus rapides que la rédemption!

Et vous? Vous en pensez quoi d’Éric? De Charles? De Logan?

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *