Transformer la différence en richesse

Md abonheur_wb
À l’aide des jeunes du Carrefour Jeunesse Emploi de Vaudreuil-Soulanges, les Artistes du bonheur complètent un projet artistique mettant en vedette leur talent et des bâtiments locaux. (Photo Myriam Delisle)

De septembre à décembre, plus d’une quinzaine de jeunes du Carrefour Jeunesse Emploi collaborent avec les Artistes du bonheur afin de réaliser des œuvres d’art uniques.

Cette collaboration arrivait à point pour les participants du Carrefour, toujours prêts à s’investir et à vivre de nouvelles expériences. Lors du troisième atelier, ceux-ci semblaient bien à l’aise avec le processus de création.

« Les Artistes du bonheur ont très hâte de les retrouver d’une semaine à l’autre », exprime Monica Brinkman, artiste chargée des projets des Artistes du bonheur à la maison du parc Valois.

« Nous sommes contents que les jeunes aient embarqué », a pour sa part ajouté Karine Marin du Service des arts et de la culture de Vaudreuil-Dorion. « Ça faisait un certain temps qu’on souhaitait voir ces deux groupes travailler ensemble », conclut-elle.

Rappelons que les Artistes du bonheur sont des personnes vivant avec une déficience intellectuelle ou un trouble envahissant du comportement. Ce groupe se réunit du lundi au vendredi afin de vivre un plateau de travail unique tourné vers la réalisation d’une œuvre d’art selon le choix des artistes.

Ainsi, pour citer le slogan associé au regroupement, on transforme la différence en richesse.

Des paysages urbains abstraits

Monica a choisi plusieurs endroits et parties de bâtiments de la ville comme inspirations. Elle a pris une photo des portes du Musée régional de Vaudreuil-Soulanges, des marches de l’église Saint-Michel, d’une partie de la chambre de Catherine à la maison Trestler et bien plus encore. Ces photos servent en quelque sorte de canevas pour les œuvres abstraites de mosaïque, lesquelles seront mises en vente à la fin du projet. Apposées sur une surface de bois, les œuvres originales constituent une fabuleuse idée-cadeau pour les Fêtes.

D’ailleurs, un kiosque sera de la partie à la Féérie de Noël le 6 décembre sur le terrain de l’église Saint-Michel, où le public pourra se procurer l’œuvre de leur choix pour une modique somme. De plus, une boutique en ligne sera bientôt offerte pour simplifier les achats. Les profits amassés seront directement redistribués aux Artistes du bonheur pour l’achat de nouveau matériel.

 

 

À propos de l'auteur

Myriam Delisle

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *