Bernard Séguin Poirier: Survol de 47 ans de carrière

L’artiste s’est livré à une séance de signatures pour les acquéreurs de la biographie artistique. Photo Myriam Delisle
L’artiste s’est livré à une séance de signatures pour les acquéreurs de la biographie artistique. Photo Myriam Delisle

C’est en présence d’une centaine d’invités que Bernard Séguin Poirier lançait son livre biographique dimanche, un ouvrage écrit signé Rosette Pipar.

La chapelle émaillée et la résidence de l’artiste ont donc accueilli amis et famille afin d’assister au lancement du livre qui englobe les 47 années de carrière de Bernard Séguin Poirier. Fidèle à lui-même, l’artiste recevait les invités en grand pour célébrer cet accomplissement: bon vin, fromages fins, desserts gourmands, chanteurs d’opéra et séance de signatures.

Belle complicité

Bernard Séguin Poirier s’est dit très satisfait du résultat de l’œuvre qui survole l’ensemble de sa carrière. « J’en suis très heureux, parce que tu ne te livres pas à n’importe qui, et avec madame Pipar, ça a été vraiment agréable et facile, parce qu’elle est très professionnelle », explique l’émailleur. Il ajoute en riant que cette année de travail et de confidences lui a servi d’excellente thérapie.

Pour sa part, l’auteure connaissait déjà l’œuvre de Séguin Poirier, mais ce projet lui a permis d’en apprendre davantage sur l’homme. « Je me suis laissée glisser dans son univers qui est absolument fantastique », lance-t-elle.

Ce qui l’a surprise, au cours de ce long processus de découvertes? « La capacité de son intuition et de répondre à sa petite voix et d’être tenace, autodidacte. »

Bernard Séguin Poirier et Rosette Pipar. (Photo Myriam Delisle)
Bernard Séguin Poirier et Rosette Pipar. (Photo Myriam Delisle)

Qui est Bernard Séguin Poirier

Lors du lancement, Rosette Pipar a tenu à partager certaines caractéristiques de l’artiste avec le public présent. « Bernard, c’est un artiste de notre époque. Il a baigné dans les traditions familiales », raconte-t-elle. Enfant, il avait tout un entourage, dont le clergé qui passait chez lui. « Ça faisait de grandes tablées où il y avait de grandes discussions philosophiques, ce qui a sans doute développé sa curiosité. »

Pour l’auteure, une brève analyse des œuvres de l’émailleur lui a permis de voir à quel point Bernard a su s’inspirer et s’inspire toujours de tous les petits bonheurs quotidiens qu’il trouve dans la nature.

« Si seulement tout le monde en faisait autant », a-t-elle exprimé.

Tourné vers l’avenir

Ainsi, après avoir revécu ces 47 dernières années de carrière, Bernard Séguin Poirier se dit prêt à relever les défis que lui apporteront les 47 prochaines années.

Les admirateurs de l’artiste peuvent se procurer le livre à la galerie, située au 1037, chemin du fleuve aux Cèdres. Rappelons que d’autres livres ont déjà été publiés et sont toujours en vente sur place. Pour en savoir plus: www.seguinpoirier.com

 

 

À propos de l'auteur

Myriam Delisle

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *