Glace ou chaleur!

Par Charles-Olivier Sylvestre et Xavier LapLante, physiothérapeutes

Quand ça fait mal j’applique du chaud ou du froid ? Voilà une question que nous nous sommes tous posé lors d’une blessure causant une douleur. Le Groupe ergo ressources s’est penché sur la question et voici nos recommandations;

Dans les 48 heures après une blessure:

Le froid est généralement la modalité à utiliser dans les premières phases d’une blessure. À ce stade, il se produit un phénomène d’inflammation local au site de la blessure (enflure, rougeur, chaleur, sensation de pulsations). De la glace appliquée pour une durée d’environ 20 minutes à des intervalles d’une ou deux heures sur la blessure peut limiter la progression de l’enflure, diminuer la douleur et a démontré des effets bénéfiques sur la guérison.

Par la suite:

Pour ce qui est des phases plus avancées d’une blessure ou bien pour des douleurs qui ne sont pas associées à de l’inflammation (voir les signes plus haut), le choix entre la chaleur et le froid est moins définitif. Si le but principal est de diminuer la douleur, les deux ont des effets similaires et vous pourrez donc utiliser ce qui vous convient le mieux. Par contre, la chaleur sera votre meilleure option si votre but est d’augmenter le mouvement ou de diminuer les raideurs articulaires ou musculaires (dû à l’arthrite par exemple).

 

Quelques précautions à suivre :

Une application inadéquate de chaleur ou de froid peut engendrer de graves conséquences. Il est donc important de bien respecter les précautions suivantes :

  • Si vous avez une condition qui diminue votre sensibilité à la température (diabète, lésion nerveuse ou autre neuropathie) assurez-vous de la température avant déposer la chaleur ou le froid sur votre peau et vérifier la condition de la peau régulièrement pour éviter les brûlures (il existe aussi de brûlures au froid).
  • Si vous souffrez d’une condition vasculaire (par exemple le syndrome de Raynaud) consulter un professionnel de la santé avant d’appliquer du froid sur la région affectée.
  • Éviter l’exposition prolongé soit à la chaleur soit au froid, 15-30 minutes sont souvent plus que suffisantes pour atteindre les effets désirés

Mise en garde :

  • Certaines crèmes analgésiques vendues en pharmacie prétendent avoir des effets thermaux. Ces crèmes contiennent du menthol ou de la capsaïcine et offrent une sensation de froid ou de chaleur, mais n’ont pas vraiment d’effet sur la température des tissus. Donc, elles ne peuvent pas servir d’alternatives à l’application de glace ou d’une compresse chaude. De plus, certaines de ces crèmes contiennent certains ingrédients médicinaux qui pourraient interagir de façon néfaste avec d’autres médicaments. Consulter votre pharmacien pour savoir quel produit vous conviendra le mieux.

Vous avez des douleurs ou une condition qui limite votre retour ou maintien au travail? Consultez notre équipe en physiothérapie et ergothérapie. CNESST, SAAQ et assurances.

Groupe Ergo Ressources
640a, rue Chicoine, Vaudreuil-Dorion
450 455-3244
www.ger-ergo.com

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PUBLICITÉ