Blasé de la République dominicaine? Il faut sortir!

P1030072_wbOn peut avoir l’impression d’avoir fait le tour de la République dominicaine après quelques séjours en formule tout inclus. Il faut le dire : Punta Cana est magnifique, mais avouons que d’une vacance à l’autre, rien ne ressemble plus à un palmier de Bavaro qu’un autre palmier de Bavaro. Les hivers s’y suivent et s’y ressemblent.

Pourtant, la République dominicaine propose une tonne d’escapades dépaysantes, souvent à quelques dizaines de kilomètres des plages bondées de touristes.

Santo Domingo

Si vous séjournez à La Romana, allez faire un tour dans la capitale de l’île! Ce n’est qu’à 120 kilomètres qu’on trouve Santo Domingo.

Les fous d’histoire en trouveront pour leur compte, puisqu’elle compte le plus grand nombre de musées des Caraïbes. Le phare de Christophe Colomb, où loge l’un de ses présumés tombeaux, est un bâtiment architecturalement épatant.

Une balade dans les rues (souvent cahoteuses et désorganisées – je ne vous conseille pas de conduire vous-même) de Santo Domingo, avec ses marchés, sa « Plaza de España » et son malecón, est excitante et nous rapproche de la culture accueillante de la République.

La route des vins

Quand on pense aux Antilles, la production de rhum nous vient en tête bien avant celle du vin. Pourtant, la région montagneuse de la baie d’Ocoa, au Sud, offre un climat semblable à celui du Chili. On y cultive différents cépages, dont le cabernet-sauvignon, la syrah, le tempranillo, et le sauvignon blanc.

J’ai fait le saut quand on m’a dit qu’on s’activait à faire de la route des vins une raison d’aller visiter l’île… Disons que ce n’est pas un « match » évident! Pourtant, on investit dans l’hébergement, la restauration, et les services aux abords des vignobles. À découvrir bientôt!

À propos de l'auteur

Pierre-Luc Cloutier

Chroniqueur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *