Les coulisses de Paul à Québec

31 jours de tournage Cyril Doisnneau La Pastèque
31 jours de tournage
Cyril Doisnneau
La Pastèque

Même si le cinéma et la bande dessinée ont beaucoup en commun, les deux médiums se sont très peu côtoyés au Québec. Ainsi, Paul à Québec de Michel Rabagliati est la toute première bande dessinée québécoise à être portée à l’écran. Inversement, très peu de films nationaux ont fait l’objet d’adaptation en bande dessinée. Seul Le Potager de Vic + Flo de Jimmy Beaulieu, qui propose quelques scènes supplémentaires au film Vic + Flo ont vu un ours, et La Bande des hors-la-loi de Frédéric Dessager et Réal Godbout — ce dernier ayant également signé avec Pierre Fournier une sublime adaptation de La guerre des tuques à ce jour inédite — sont du nombre. L’album 31 jours de tournage de Cyril Doisneau, qui explore les coulisses du tournage de Paul à Québec, s’ajoute à cette courte liste.
L’auteur montréalais d’adoption, à qui l’on doit notamment les albums 184 rue Beaubien et Le Havre – New York, s’est immiscé s ur le plateau de tournage afin de lever le voile sur la production du film. À travers quelques anecdotes, de magnifiques croquis et plusieurs courtes bandes au trait jeté, ce journal de bord retrace l’aventure cinématographique avec légèreté. L’auteur s’y met d’ailleurs en scène, question de servir d’intermédiaire entre le lecteur et ce fascinant univers.
L’album, qui se lit indépendamment du film, est également l’une des rares BD reportage québécoise. Bien que ce genre soit répandu partout ailleurs en occident, le Québec accuse un retard qu’on s’explique mal. Reste à voir si 31 jours de tournage initiera ce courant dans la belle province…

À propos de l'auteur

Jean-Dominic Leduc

Chroniqueur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *