Vol de plus de 100 000 $ pour une entreprise de coupe de gazon

Une photo tirée d’une caméra de surveillance montre un des présumés voleurs. (Photo: courtoisie)

Une entreprise d’entretien de pelouse, les Gazon Fairway, a été victime d’un important vol dans la nuit du vendredi à samedi, soit le 28 juillet.

L’entreprise de Kevin Renaud est située sur le boul des Érables à Salaberry-de-Valleyfield. Loin d’une richesse extraordinaire, l’entrepreneur déplore le vol qui selon une estimation rapide se chiffrerait à plus de 120 000 $. «C’est mon gagne-pain et celui de mes employés. Les voleurs sont partis avec deux camions, deux remorques, cinq tracteurs à gazon, six souffleurs, une dizaine de coupe-bordures et des outils.

M. Renaud a été informé qu’un vol s’était produit à son entreprise par les policiers de Napierville, plus de 24 heures après le méfait. «J’étais couché, dit-il. Les policiers m’ont appelé pour me dire qu’un de mes camions se trouvait derrière un commerce de Napierville. Ils voulaient savoir si cela était normal. C’est ainsi que j’ai appris que des voleurs avaient frappé à mon commerce.»

Kevin Renaud, à droite, ainsi que des employés de l’entreprise Gazon Fairway. (Photo courtoisie)

Les policiers de la Sûreté du Québec ont pris la déposition de Kevin Renaud en lien avec le vol. L’entrepreneur a aussi fourni les bandes vidéo de son commerce. Cependant, les policiers ne seraient pas en mesure de consulter le format des fichiers. «On voit deux individus qui commentent le vol, laisse savoir Kevin Renaud. Je crois en reconnaitre un, mais c’est aux policiers que ce travail revient. Malheureusement, l’enquêteur dans le dossier est en congé jusqu’à mercredi. Il y aura donc 5 jours de passés entre le vol et les informations que je vais lui transmettre.» 

Il serait facile d’affirmer que Kevin Renaud est couvert par une police d’assurance. «Oui je suis assuré. Mais, il faut comprendre que pour l’instant, je ne peux pas aller acheter ce que les voleurs m’ont pris. Si les équipements sont retrouvés, les assurances ne couvriront pas les achats et je me retrouverai à payer en double. Ce n’est pas facile. J’ai même été dans l’obligation d’emprunter un tracteur à mon père.»

Toutes personnes qui détiendraient de l’information en lien avec le vol commis au Gazon Fairway peuvent communiquer avec la Sûreté du Québec en composant le 310-4141.

L’entreprise s’est fait voler pour plus de 120 000 $. (Photo: courtoisie)

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *