VIVA n’a pas réussi à respecter le Guide alimentaire canadien

Une déclaration faite par le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, voulant qu’une famille comprenant un adulte et deux adolescents parvienne à se nourrir avec 75 $ par semaine a suscité de vives réactions dans la population. VIVA média a tenté l’expérience.

Dès les portes du supermarché franchies, il est inévitable d’avoir recours à une calculatrice et de porter une attention particulière aux prix indiqués. Les clients, qui faisaient des achats lors du passage du Journal et qui ont accepté de répondre à quelques questions tenaient tous le même discours. « C’est impossible. Le montant est insuffisant. »

Le panier d’épicerie était loin d’être rempli lorsque la calculatrice a indiqué 69 $. Premier constat, aucun produit d’hygiène n’a été acheté ainsi qu’aucun produit nettoyant. Dommage, ça sera pour une prochaine fois.

Les achats ont fait monter la facture à près de 70 $. (Photo: VIVA média)

Impossible

Rencontrée à son commerce, la propriétaire de la Clinique Diète-Équilib, située au 22 rue Saint-Michel à Vaudreuil-Dorion, Francine Prévost, attribue une note de 5 sur 10 aux achats faits. Les choix faits par l’auteur de ses lignes laissent à désirer. « Plutôt que d’opter pour de la viande froide, il aurait été préférable d’acheter des œufs, dit la nutritionniste. C’est un aliment beaucoup plus riche en protéines que de la viande froide. De plus, ils peuvent être préparés de plusieurs façons. »

Consciente que des familles qui vivent sous le seuil de la pauvreté doivent composer avec un budget restreint pour faire une épicerie, Mme Prévost explique que cela prend une certaine préparation et une part d’imagination. Cependant, la spécialiste en nutrition fait savoir qu’il est impossible de rencontrer le nombre de portions proposées par le Guide alimentaire canadien avec un budget aussi serré.

« Le Guide alimentaire indique que de sept à huit portions de fruits et légumes par jour devraient être consommées. Pour une famille de trois personnes, cela représente 147 portions par semaine, image Mme Prévost. De plus, supposons que ces personnes consomment uniquement du lait comme produit laitier, ça représente plus de 10 litres de lait par semaine. Donc, même si le 75 $ est alloué exclusivement à l’achat de nourritures, le montant est insuffisant. »

La nutritionniste Francine Prévost a attribué la note de 5/10 aux achats faits par VIVA Média. (Photo: VIVA média)

L’aspect social est aussi en prendre en considération. « C’est très gênant pour un adolescent qui souhaite inviter un ami à souper et qu’il sait très bien qu’il n’y a pas assez de nourriture pendant la semaine pour tous les gens qui composent la famille », souligne Francine Prévost.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *