Victoires pour Option citoyens

 © Photothèque Danie Deschênes est la nouvelle mairesse de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot.
© Photothèque
Danie Deschênes est la nouvelle mairesse de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot.

Élections à Notre-Dame-de-l’Île-Perrot

Dimanche se tenait des élections partielles à Notre-Dame-de-l’Île-Perrot en vue de pourvoir aux postes de maire et de conseiller municipal pour le district 1. Le scrutin s’est conclu par une victoire sans partage d’Option citoyens.

En ce qui a trait au choix pour le premier magistrat de la Ville, trois citoyens étaient en lice : Richard Mainville, Danie Deschênes et Pietr Koppes. La deuxième, qui a laissé son poste de conseillère municipale pour se lancer dans la course à la mairie après Marie-Claude Nichols a reçu 59 % des votes de ses concitoyens. La chef d’Option citoyens devient donc mairesse. Quant à Richard Mainville et Pietr Koppes, ils ont obtenu, respectivement, 38 % et 2 % des votes.

Rappelons que la nouvelle mairesse a mené sa campagne sur le thème de la continuité grâce au travail accompli au cours des cinq dernières années. « Je suis contente de pouvoir continuer à travailler. Je connais la culture et la vision de l’équipe. J’admire ce que Marie-Claude Nichols a accompli à la Ville, mais je ne suis pas elle. Nous avions déjà des dossiers en cours et je vais travailler à leur aboutissement. Je pense notamment au dossier de la rue Simone-de-Beauvoir », commente Danie Deschênes.

La mairesse est aussi une femme d’affaires. La présidente d’Oxygène événements ne croit pas que ses responsabilités professionnelles seront une entrave à son rôle d’élue. « Mon agence est déjà assez autonome. J’ai été peu présente dans les dernières semaines et j’ai délégué beaucoup de responsabilités », explique-t-elle.

Le siège de conseiller municipal du district 1 était aussi à l’enjeu, et trois candidats le convoitaient. Bruno Roy, représentant d’Option citoyens, l’a emporté avec une marge d’à peine deux voix sur son plus proche adversaire, Marc Charlebois.

La victoire d’Option citoyens, cofondée par Marie-Claude Nichols, met fin à une campagne qui aura pris une tournure personnelle et marquée, quelque peu, par du salissage.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *