Pourchassé par des coyotes, un homme prend maintenant des précautions

Des coyotes ont pris en chasse Serge Viens en 2016 dans un boisé situé derrière l’école la Perdriolle, à L’Île-Perrot,

Serge Viens se souviendra longtemps d’une expérience qu’il a vécue en juillet 2016. Alors qu’il s’adonnait à une activité de course à pied, dans un boisé derrière l’école la Perdriolle, située sur le boulevard Don-Quichotte à L’Île-Perrot, il a été poursuivi par un groupe de coyotes.

M. Viens fait savoir qu’il a couru à de nombreuses reprises dans ce secteur. Cependant, lors de cette journée, qui est encore fraiche à sa mémoire, l’homme de 50 ans avait décidé d’amener avec lui son chien de petite taille.

«À l’époque, j’allais courir avec mon gros chien et il n’y avait aucun problème. Cette journée-là, j’ai décidé d’apporter mon petit chien. C’est à ce moment qu’un groupe de coyotes a décidé de me prendre en chasse. Ils souhaitaient visiblement s’en prendre à mon chien.»

Serge Viens indique qu’afin d’éviter une attaque, qu’il a pris son chien dans ses bras pour prendre la fuite plus rapidement. «Je voyais les coyotes sauter dans l’herbe longue pour ne pas me perdre de vue.»

Sur internet, les gens affirment qu’il est facile de voir des coyotes dans Vaudreuil-Soulanges.

Aucune attaque n’a eu lieu, mais Serge Viens ne prend plus de risque lorsqu’il va courir dans ce secteur. «J’y vais avec mon gros chien et j’apporte quelque chose pour me défendre, dit l’homme qui est ceinture noire en karaté. Je vois souvent des personnes âgées aller marcher avec des chiens de petite taille dans ce secteur. J’espère que rien ne va arriver.»

M. Viens assure que des coyotes sont toujours présents, puisqu’il voit régulièrement des excréments et qu’il entend des bêtes hurler. Il suggère aux parents d’éviter le secteur avec leur jeune enfant. «Si des coyotes s’attaquent à un enfant, ça pourrait être dramatique. Ce sont des bêtes sauvages. Je ne suis pas peureux, mais j’ai réellement eu peur. Lors de ma fuite, j’avais perdu mes écouteurs, j’y suis retourné avec quelqu’un pour les récupérer et j’entendais les coyotes hurler. De ce que je sais, c’est que dans ce secteur, ce sont des coyotes mélangés avec des loups.»

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *